Aiguilles « trop courtes », protocole incomplet : des médecins dénoncent les erreurs du ministère de la Santé dans la vaccination Covid

Par Nathalie Dieul
9 janvier 2021
Mis à jour: 10 janvier 2021

Seringues inadaptées, recommandations contradictoires ou incomplètes des autorités françaises dans le guide de vaccination : la campagne de vaccination massive contre le virus de Wuhan connaît plusieurs couacs, dénoncés par des médecins.

À Nice, les 6 000 aiguilles reçues pour la vaccination contre le Covid, fournies par Santé publique France, sont « trop courtes » pour administrer le vaccin Pfizer/BioNTech, rapporte Franceinfo. Les médecins doivent donc utiliser leur propre stock de seringues.

« Elles ne sont pas adaptées pour vacciner contre le Covid-19, mais pour des injections sous-cutanées. Pour vacciner contre le coronavirus, il faut une aiguille plus longue », explique le docteur Rémy Collomp, chef du pôle Pharmacie au CHU de Nice.

En effet, les aiguilles fournies sont des « aiguilles 25G » de 16 millimètres de long, alors qu’il faudrait le même type d’aiguilles, mais d’une longueur de 25 millimètres pour pouvoir faire une injection intramusculaire, précise à France 3 Laurent Fignon, médecin en soins palliatifs au centre hospitalier Simone Weil de Cannes.

Par ailleurs, la méthode recommandée par les autorités françaises dans le document ministériel est réprouvée explicitement par le laboratoire qui a élaboré le vaccin, Pfizer lui-même.

On peut lire dans le document fourni par le ministère de la Santé, selon L’Express : « Prendre la seringue pré-remplie de vaccin. Purger l’aiguille et chasser la bulle d’air de la seringue. Faire un pli cutané entre le pouce et l’index. Injecter le vaccin par voie intramusculaire. »

Or, la notice de Pfizer précise de « ne pas injecter ce vaccin par voie intravasculaire (dans les vaisseaux sanguins), sous-cutanée (dans la couche de graisse directement sous la peau) ou intradermique (dans le derme) ».

Le docteur Gilbert Deray, de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, a publié deux photos sur Twitter montrant bien la différence entre les deux techniques afin de mettre en garde ses collègues.

L’erreur a par la suite été corrigée par laDirection générale de la santé, qui indique maintenant qu’il faut « tendre fermement la peau entre l’index et le pouce sans faire de pli cutané ».

Deux autres erreurs du guide ont été relevées par le docteur Laurent Fignon. Elles concernent la procédure de préparation du vaccin. Selon le médecin, le mode d’emploi Pfizer indique qu’à la réception du produit, « il faut d’abord le retourner précautionneusement dix fois. Cette première étape n’est pas indiquée dans le guide du ministère ».

Le document ministériel oublie également une autre étape cruciale : il faut vider 1,8 ml d’air en faisant très attention parce que « le vaccin est très fragile », assure Laurent Fignon.

« Si vous n’avez pas équilibré les pressions en enlevant l’air, plein de bulles vont se former. Ces bulles sont difficiles à faire sortir à moins de tapoter le flacon avec le doigt », indique-t-il avant de préciser que « dans le flacon, en gros, il y a de l’eau avec des microbulles de graisse (nanoparticules de lipide, NDLR). Et dans ces microbulles, il y a de l’ARN. Si vous les maltraitez en secouant, les bulles éclatent et l’ARN n’est plus protégé ».

Selon le médecin, « il y a un vrai travail de pédagogie à faire » pour informer les médecins traitants, le personnel des pharmacies, des Ehpad etc.

Focus sur la Chine – Arrestations en masse à Hong Kong


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ