Ain : à peine sorti de prison, il engage une course-poursuite avec les gendarmes

Par Léonard Plantain
13 octobre 2021
Mis à jour: 13 octobre 2021

Mardi 5 octobre, un conducteur de 23 ans a été pris en chasse par des gendarmes après avoir pris la fuite lors d’un contrôle routier à Valserhône (Ain). Pourtant tout juste sorti de prison, il n’a pas hésité à prendre tous les risques possibles pour essayer de les semer.

Alors qu’il est sorti de prison le vendredi 1er octobre, ce n’est que quelques jours plus tard, le 5 octobre, qu’un automobiliste de 23 ans refuse d’obtempérer.

Lors d’un contrôle routier, les gendarmes lui ordonnent de stationner. La vignette de son assurance est périmée et c’est alors que le jeune homme redémarre soudainement et se lance dans une course-poursuite pendant une vingtaine de minutes, a rapporté Le Progrès.

Selon les gendarmes, le jeune homme a franchi des lignes blanches, pris des rues à contresens, doublé d’autres véhicules en plein virage et est également passé deux fois tout près d’une école primaire à pleine vitesse pour tenter de leur échapper. Ce dernier s’est finalement retrouvé coincé par une voiture de la police municipale, a rapporté Actu17. Cependant, l’interpellation n’a pas été de tout repos.

Sur place, les policiers et les gendarmes ont dû le mettre en joue pendant que l’un d’eux tentait de briser la vitre côté conducteur, afin de le maîtriser. Ne l’entendant pas de cette oreille, le fuyard a alors effectué une marche arrière, manquant de renverser deux gendarmes.

Cependant, n’ayant pas réussi à se dégager, il a finalement été interpellé et placé en garde à vue.

Lors de son jugement, qui a eu lieu jeudi dernier, Bakary C. a expliqué qu’il avait « loué cette Mercedes à un ami » et qu’il conduisait « sans permis de conduire ». Ce dernier a également nié avoir fui à toute vitesse. Un argumentaire qui n’a pas convaincu le parquet, qui a requis 18 mois de prison avec mandat de dépôt. Des réquisitions qui ont été suivies par le tribunal. Le jeune homme est donc de retour derrière les barreaux.


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ