Aix-en-Provence : un nouveau parc touristique dédié au patrimoine et à la culture va ouvrir au château de La Barben

Par Michal Bleibtreu Neeman
18 juin 2020
Mis à jour: 19 juin 2020

« Le Rocher Mistral », ne sera pas le « Puy du Fou » d’Aix-en-Provence, affirme son propriétaire. Un nouveau parc touristique dédié au patrimoine et à la culture provençaux ouvrira ses portes au Château de La Barben en mai prochain avec l’objectif de 10 000 visiteurs par jour.

C’est le nouveau propriétaire, amateur d’histoire et amoureux de Provence, Vianney d’Alançon, qui a racheté en décembre 2019 le domaine de 400 hectares du Château de La Barben (Bouches-du-Rhône), situé entre Aix-en-Provence et Arles. Le jeune entrepreneur a dévoilé le 16 juin son ambition d’ouvrir un parc culturel avec spectacles vivants, village reconstitué et restaurants, qui attirera 300 000 visiteurs par an. L’ouverture du site est prévue dès l’été 2021.

Le parc naturel et culturel provençal baptisé « Rocher Mistral » présentera 6 spectacles par jour, dont un spectacle nocturne en extérieur animé par des bénévoles et une ballade immersive dans le château.

Vianney d’Alançon a l’intention d’écrire lui-même les scénarios des spectacles, qui seront également inspirés par l’histoire du domaine et par les écrits d’auteurs provençaux comme Alphonse Daudet ou Marcel Pagnol.

« L’idée est de raconter la Provence, ses racines, son histoire, ses grands hommes », explique-t-il à 20 Minutes.

Les organisateurs ont prévu des investissements à hauteur de 30 millions € issus des fonds privés, ainsi que la création de 400 emplois, du domaine du spectacle, mais également des artisans.

Outre la rénovation du château dont certaines parties sont endommagées, le projet inclut un parc naturel avec la plantation d’oliviers et d’amandiers et la construction d’un village provençal ancien sur les hauteurs du rocher classé monument historique. La Ligue de protection des oiseaux collabore avec le projet.

Pour ceux qui comparent le Rocher Mistral au Puy du Fou, Vianney d’Alançon affirme dans les colonnes de 20 Minutes que « nous ne sommes pas dans une logique de parc d’attractions, mais dans celle d’un domaine d’authenticité ». Il poursuit : « On a une volonté de s’inscrire dans une démarche d’acteur social et solidaire. »

Les organisateurs espèrent attirer 10 000 visiteurs par jour, pour un ticket d’entrée qui coûtera entre 15 et 20 €.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ