Algérie : pour avoir fraudé au brevet, un jeune écope d’un an de prison ferme

Par Emmanuelle Bourdy
14 septembre 2020
Mis à jour: 14 septembre 2020

Alors que la triche aux examens se multiplie en Algérie ces dernières années, les autorités mènent la chasse aux fraudeurs et les punitions sont sévères. Un lycéen a ainsi été condamné à un an de prison ferme, ce mercredi 9 septembre, pour avoir diffusé le corrigé de l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM), sur internet.

Coupable d’avoir diffusé le corrigé du Brevet d’enseignement moyen (BEM) « sur sa page Facebook », le tribunal de Guelma (nord-est de l’Algérie) a condamné ce lycéen, rapporte CNews. Ce jeune – dont l’âge et l’identité n’ont pas été divulgués – écope ainsi d’un an de prison ferme, selon une annonce du ministère de la Justice algérienne.

Une peine aussi sévère n’avait jamais été appliquée auparavant, faisant de cette condamnation une grande première en Algérie. Le code des examens prévoit désormais de lourdes peines pour ce type d’agissements, et d’autres peines pourront suivre, ainsi que le précise le communiqué émis par le ministère de la Justice.

Toute forme de triche, dont la diffusion des corrigés, est sévèrement punie, et ce, depuis quelques années. En 2016, il y avait déjà eu de nombreuses arrestations de fraudeurs, entre autres des cadres de l’Éducation nationale. Il était question d’importantes fuites de sujets du baccalauréat sur Internet.

En plus du cas de ce lycéen, d’autres peines d’emprisonnement ont d’ailleurs été prononcées envers des fraudeurs à l’examen du Brevet d’enseignement moyen. Le tribunal de M’sila (sud d’Alger), a notamment placé en détention provisoire une autre personne, relate encore CNews. Cette dernière est accusée d’avoir fait « fuiter le sujet de langue arabe par téléphone portable ». Le ministère algérien de la Justice précisait que son procès devait se tenir dimanche.

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons en 2 semaines détruisent les cultures dans le Nord-Est

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ