Allergies : la France en alerte rouge face aux pollens de graminées

Par Suzanne Durand
28 mai 2020
Mis à jour: 28 mai 2020

Avec les fortes chaleurs, l’Hexagone est en alerte rouge face aux pollens des graminées. Durant cette période, les personnes sensibles aux pollens doivent se protéger au maximum.

Selon la carte publiée le 27 mai par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque d’allergie aux graminées se trouve actuellement « très élevé » sur une grande partie de la France, soit le plus haut niveau d’alerte du réseau (5 sur 5). Dans son dernier bulletin, seuls deux départements sont classés en jaune : le Calvados, la Manche et la Normandie.

Avec les fortes chaleurs, de nombreux allergènes se déplacent dans l’air. « Les pollens de graminées gênent fortement les allergiques. Les concentrations sont en hausse sur l’ensemble du territoire avec un risque d’allergie de niveau élevé à très élevé selon les départements. Autour de la Méditerranée, en plus des graminées, ce sont les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) qu’il faudra surveiller avec un risque faible à localement moyen. Les pollens d’oseille et de plantain gagnent aussi du terrain avec les beaux jours mais le risque d’allergie restera de niveau très faible, analyse le RNSA le 22 mai dernier.

Les bons gestes pour se protéger des pollens 

Les personnes sensibles aux pollens doivent tenter de se protéger au maximum. Le RNSA rappelle de se rincer les cheveux le soir, d’aérer tôt le matin, car c’est le moment où la quantité de pollens dans l’air est le plus faible et de fermer ensuite vos fenêtres, d’éviter d’étendre le linge à l’extérieur, de porter un chapeau et des lunettes, de fermer les vitres des voitures et de privilégier la climatisation, de faire ses activités sportives en plein air tôt le matin…

L’ allergie au pollen se manifeste par plusieurs symptômes caractéristiques : démangeaisons des yeux, rougeur conjonctivale, larmoiement, paupières enflées et collées, nez qui gratte, parfois bouché et avec des écoulements clairs et répétés.

« CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR »

Les pollens de chênes en diminution

En revanche, le risque d’allergie sera faible pour les pollens de chênes qui sont en diminution sur tout le pays, sauf dans le Sud-Est, où ils font de la résistance, avec un risque d’allergie de niveau moyen. Dans le Gard et l’Hérault, les pollens de pariétaires (urticacées) et d’oliviers pourront gêner les allergiques, avec un risque d’allergie de niveau moyen.

 

— Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre lectorat. Nous n’avons pas d’autre agenda que celui d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant les principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

 

 

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ