« Allez-y et bottez des fesses » : La première Afro-Américaine à devenir pilote de chasse de la marine américaine va recevoir ses « ailes »

Par Michael Wing
21 juillet 2020
Mis à jour: 21 juillet 2020

La semaine dernière, la marine américaine a annoncé que le lieutenant (junior grade) Madeline Swegle a obtenu son diplôme de vol tactique et qu’elle est sur le point de devenir sa première femme Afro-Américaine pilote de chasse connue.

Madeline Swegle a effectué son dernier vol dans le cadre du programme de vol tactique la semaine dernière et devrait recevoir ses ailes dorées le 31 juillet, a déclaré le Commandement de l’entraînement aéronaval.

Dans un message Twitter célébrant l’exploit historique de l’officier, le Chef de l’entraînement aéronaval a écrit :

« BZ au Lieutenant (junior grade) Madeline Swegle pour avoir terminé le programme de formation des aviateurs de l’aviation tactique (frappe aérienne). Madeline Swegle est la première femme d’origine africaine pilote TACAIR connue de la Marine américaine, et elle recevra ses ailes d’or plus tard ce mois-ci. HOOYAH ! »

« BZ » est l’abréviation de « Bravo Zulu », un terme utilisé dans la Marine pour dire « bien joué ».

Des photos de Madeline Swegle devant son avion d’entraînement T-45C Goshawk à la base aéronavale de Kingsville, au Texas, ont été publiées dans le tweet.

L’élève-aviateur de la marine, le lieutenant (junior grade) Madeline Swegle, affectée à l’escadron d’entraînement Redhawks (VT) 21 de la base aéronavale de Kingsville, Texas, se tient à côté d’un avion d’entraînement T-45C Goshawk. (Lt. j.g. Luke Redito/U.S. Navy)

Diplômée du programme d’entraînement tactique, elle est prête à passer aux avions de combat phares de la marine tels que le F/A-18E/F Super Hornet, l’EA-18G Growlers et le F-35C Lighting II Joint Strike Fighter, rapporte Stars and Stripes.

En écho aux félicitations de la Marine, le contre-amiral Paula Dunn a retweeté le post avec quelques encouragements de sa part : « Très fière du LTJG Swegle. Allez-y et bottez des fesses. »

L’exploit historique de Madeline Swegle suit les traces de pionnières comme Rosemary Mariner, qui est devenue la première femme à piloter des avions tactiques dans la Marine en 1974, selon une biographie de la Marine. Elle a également commandé un escadron aérien dans le cadre de l’opération Tempête du désert en 1990. Rosemary Mariner est décédée l’année dernière.

L’élève-aviateur de la marine, le lieutenant (junior grade) Madeline Swegle, affectée au Redhawks de l’escadron d’entraînement (VT) 21 à la base aéronavale de Kingsville, Texas, sort d’un avion d’entraînement T-45C Goshawk. (Anne Owens/U.S. Navy)

Brenda E. Robinson est un autre franc-tireur de la Marine, qui a obtenu ses ailes en juin 1980 et est devenue la première Afro-Américaine certifiée pour les atterrissages sur porte-avions C-1A un an plus tard, selon Women in Aviation International.

Les nouvelles de l’avancement de Madeline Swegle font suite à l’action du ministère de la Défense pour traiter la question de la race et de la diversité dans un contexte de division sociale de la nation.

Elle suit également le cas de deux pilotes d’origine africaine, un matelot et un marine, qui affirment avoir été expulsés du programme aérien tactique pour des raisons raciales, rapporte Stars and Stripes. Une enquête menée par la Marine a révélé que ce n’était pas le cas et qu’ils avaient été correctement renvoyés de leur escadron, mais a noté qu’ils n’avaient pas été traités avec « la dignité et le respect appropriés », et qu’on leur avait donné des indicatifs d’appel discriminatoires.

En conséquence, en mai 2019, le commandant des forces aéronavales, le vice-amiral DeWolfe Miller, a ordonné des réformes du processus des indicatifs d’appel et l’adoption de mesures punitives.

La réussite de Madeline Swegle a également été célébrée par son père, qui a joué au basket-ball à l’Académie navale. Il a partagé quelques mots sur Twitter : « C’est officiel. Ma fille, Maddy, continue de monter. »

(Illustration – Anatoliy Lukich/Shutterstock)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ