Une alliance retrouvée 50 ans plus tard sur une plage de Saint-Malo et rendue à son propriétaire

Par Léonard Plantain
7 juin 2021
Mis à jour: 7 juin 2021

C’est un heureux dénouement pour une quête improbable : perdue il y a 50 ans sur une plage proche de Saint-Malo, une alliance a été retrouvée en mai 2021 et rendue à son propriétaire.

Dimanche 30 mai à Saint-Malo, un moment d’intense émotion a eu lieu lorsque Frédéric Boizard a remis son bien à Michel Rivalain : une alliance en or égarée sur la plage du Verger il y a 50 ans, et retrouvée vendredi 7 mai 2021 sous environ 25 centimètres de sable, lors d’une sortie de détection de métaux, a rapporté Le Pays malouin.

« Quand je l’ai ramassée, j’ai regardé autour de moi, je n’y croyais pas, je l’ai sortie précautionneusement. J’étais chamboulé, j’ai vite compris que c’était une alliance, et qu’elle avait sûrement une histoire, quelqu’un avait dû la chercher et peut-être même pleurer sa disparition. À l’intérieur de l’anneau, deux inscriptions étaient gravées : Micheline à Michel – 8 juillet 1967 », a expliqué Frédéric, qui a ensuite lancé un appel dans les journaux locaux et sur les réseaux sociaux.

C’est là que Michel, âgé de 73 ans, en lisant Le Pays Malouin du 28 mai, a reconnu sa bague. « Je feuilletais le journal et à la deuxième page je tombe sur cet article, je commence à le lire et là je me dis : c’est ma bague ! Quand je l’ai vue sur la photo, ça m’a fait quelque chose, je l’ai reconnue tout de suite. Dieu sait que je l’ai cherchée. J’ai brassé, creusé le sable sans jamais la retrouver », a-t-il déclaré, ému.

« Quand j’ai lu l’article dans le journal, mon sang n’a fait qu’un tour. Incroyable, impensable, mais c’est ma bague. J’ai tout de suite appelé Frédéric avec mon livret de famille à côté de moi, tellement j’étais ému et heureux », a-t-il expliqué, en se remémorant le jour où il était avec son ex-compagne, Micheline, lorsqu’il a perdu son alliance.

« Un jour à la plage, Micheline me dit : tu n’as plus ton alliance. » Et effet, sa bague s’était fait la malle. « J’en ai brassé du sable, croyez-moi, mais hélas sans résultat. Je remercie vraiment Frédéric, je suis très fier de lui », a-t-il confié, heureux.

Une mésaventure qui a finalement pris un tournure positive, pour la plus grande joie de Michel.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ