Alpes-Maritimes : il brave le confinement et crache dans la bouche d’un policier venu le contrôler

Par Séraphin Parmentier
10 avril 2020
Mis à jour: 10 avril 2020

Un banal contrôle effectué par la police municipale dans le cadre du confinement a viré au pugilat.

Les faits se sont déroulés dans l’après-midi du dimanche 5 avril au Cannet, une commune de plus de 40 000 habitants située à quelques kilomètres au nord de Cannes.

Vers 17 h 30, la police municipale avise une dizaine de personnes en train de jouer au football. Dépourvus de l’attestation de déplacement dérogatoire obligatoire dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et alcoolisés pour la plupart, les protagonistes sont priés de rentrer chez eux.

Les fonctionnaires escortent un quadragénaire et son fils d’une vingtaine d’années jusqu’au pied de leur immeuble. Arrivé dans les parties communes du bâtiment, le jeune homme refuse toutefois de regagner l’appartement familial.

La situation s’envenime rapidement et le père du jeune homme, qui avait déjà regagné son domicile, ressort de chez lui, alerté par les cris. Il se précipite alors sur l’un des policiers et le frappe violemment.

Les suspects jugés par le tribunal correctionnel de Grasse

Tandis que l’agent est au sol, criant et se débattant, le quadragénaire lui crache dans la bouche. Pas moins de huit policiers municipaux seront nécessaires pour appréhender le père et son fils.

Une fois menottés, les deux suspects continueront d’ailleurs à cracher sur les forces de l’ordre. Placés en garde à vue, ils ont été déférés au parquet de Grasse avant d’être jugés dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

Selon Nice-Matin, le quadragénaire a été condamné à une peine de six mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Son fils a pour sa part écopé de six mois de prison avec sursis et de 120 heures de travaux d’intérêt général.

RECOMMANDÉ