Alpes-Maritimes : les loups échappés du parc Alpha « s’ensauvagent » et sont difficiles à rattraper

Par Nathalie Dieul
16 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

Échappée de leur enclos du parc Alpha à cause des intempéries causées par la tempête Alex, une meute de six loups du Canada est toujours en cavale aux alentours de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes). Les fuyards donnent bien du fil à retordre aux agents spécialisés qui essaient de les rattraper.

Une équipe de cinq agents de l’Office français de la biodiversité, deux gendarmes et un vétérinaire est en place pour essayer de rattraper les loups échappés, qui sont déjà de plus en plus ensauvagés, indique Var-Matin.

Chaque jour qui passe diminue les chances de remettre ces loups dans un enclos. Où est le mal, penseront certains ? Tout d’abord, ces animaux de captivité ne savent pas chasser et pourraient donc mourir de faim, explique Éric Hansen, directeur interrégional Paca-Corse de l’Office français de la biodiversité (OFB) qui dirige l’opération, au Parisien.

« Même s’ils y parvenaient [à chasser, ndlr], les brebis vont bientôt redescendre, ce qui leur fera une source de nourriture éventuelle en moins », précise Éric Hansen. De plus, même si cela reste très hypothétique, les spécialistes ne veulent pas que la race des loups du Canada se croise avec leurs congénères régionaux.

L’équipe en charge de mettre fin à la cavale des loups du parc Alpha a quand même réussi à capturer lundi dernier un des sept animaux de la meute, qui « s’était isolé des autres ».

Toutefois, plusieurs facteurs rendent le travail des spécialistes de plus en plus compliqué. La meute « continue de se déplacer » et les loups « s’ensauvagent, c’est difficile de les fixer ».

Chaque jour qui passe diminue les chances de les rattraper. « Les dresseurs du parc arrivaient à les approcher au début, mais c’est de plus en plus difficile », explique le directeur régional de l’OFB.

Les caméras thermiques et la nourriture disposée un peu partout par l’équipe de spécialistes ne suffisent pas à les trouver. « Avec la coupure d’électricité, les gens ont vidé leurs congélateurs. Du coup, on trouve de la viande – on a même retrouvé un sanglier entier – un peu partout. C’est une aubaine pour ces loups, mais pas pour nous, qui avons disposé de la nourriture destinée à les fixer à des endroits où nous sommes postés avec le matériel anesthésique. »

À tout cela s’ajoute une dernière difficulté : même si la meute était très soudée, un des loups avait déjà quitté les cinq autres lorsqu’on l’a capturé.

Si vous apercevez ces loups, appelez le numéro spécial mis en place pour recueillir les témoignages des habitants : 06.87.26.33.64.

FOCUS SUR LA CHINE – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ