Alpes-Maritimes : le port du masque n’est plus obligatoire à la plage et dans les parcs à partir du 4 mai

Par Nathalie Dieul
3 mai 2021
Mis à jour: 7 mai 2021

Depuis le 6 avril, un arrêté de la préfecture des Alpes-Maritimes rendait le port du masque obligatoire dans les espaces verts et sur le littoral dans tout le département. La mesure est levée à compter de ce mardi 4 mai.

Il est désormais possible de profiter des espaces verts urbains (parcs, jardins, espaces aménagés en bord de cours d’eau), du littoral (plages) et des bords de plans d’eau (étangs, lacs et pièces d’eau des bases de loisirs) sans avoir l’obligation de porter le masque dans les Alpes-Maritimes.

La fin de cette mesure est « à compter du 4 mai », précise un courrier du préfet des Alpes-Maritimes consulté par France 3. Toutefois, les 17 villes concernées par l’arrêté ont encore la possibilité de maintenir la mesure si elles l’estiment nécessaire.

À Villeneuve Loubet, le maire Lionnel Luca « se réjouit de cette réponse positive » à sa lettre écrite au préfet le 27 avril. Il lui avait demandé la levée de l’obligation du port du masque obligatoire dans les espaces naturels, en particulier les plages.

« De plus en plus de médecins s’expriment pour dire que ça n’a aucun sens que d’imposer le masque en extérieur, on n’attrape pas le Covid-19 sous les platanes », a expliqué à Actu Nice le maire de la commune de 15 000 habitants. « Tous les experts médicaux le confirment », a-t-il écrit dans sa lettre au préfet.

En effet, « porter le masque en extérieur, ça ne sert à rien », explique à L’Obs Martin Blachier, médecin épidémiologiste et président de Public Health. « À l’extérieur, comme l’air se régénère, il n’y aura jamais une concentration virale suffisante pour infecter les individus. C’est pour cela que lors d’événements en extérieur comme une fête de la musique, vous ne voyez jamais de clusters », affirme-t-il.

En septembre 2020, le maire de Villeneuve Loubet a obtenu gain de cause lorsqu’il a attaqué un autre arrêté municipal concernant le port du masque obligatoire en plein air. Le tribunal administratif de Nice avait jugé que celui-ci « caractérise une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté personnelle ainsi qu’à la liberté d’aller et de venir des administrés de ladite commune », rapporte France 3 dans un autre article.

Cette fois ci, le préfet a accepté de retirer l’arrêté directement, parce que « la situation épidémiologique du département s’améliore », notant « la diminution continue des hospitalisations conventionnelles pour les patients atteints du Covid 19. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ