Alsace : des hôtels à hirondelles pour venir à bout des moustiques-tigres

Par Nathalie Dieul
25 mai 2021
Mis à jour: 25 mai 2021

Vecteur de maladies, le moustique-tigre est de retour en même temps que les beaux jours et continue à gagner du terrain chaque année. Une seule hirondelle mange en moyenne 3 000 insectes par jour, alors plusieurs communes d’Alsace ont décidé de mettre en place des mesures pour attirer ces oiseaux sur leur territoire.

Différentes stratégies ont été mises en place pour limiter le développement du territoire du moustique-tigre, présent en Alsace depuis 2014. L’une des armes les plus redoutables est entièrement naturelle : il s’agit de l’hirondelle.

Ainsi, la commune de Saint-Louis, située à la frontière avec l’Allemagne, a installé un total de six hôtels à hirondelles. À 16 km de là, deux autres hôtels « cinq étoiles », qui ont nécessité plus de 200 heures de travail, ont été placés par la municipalité de Helfrantzkirch, indique L’Alsace.

« Ce sont des insectivores qui mangent 3 000 insectes par jour en moyenne », a expliqué à France 3 Philippe Knibiely, l’adjoint au maire de Saint-Louis chargé de l’environnement. La commune fait d’une pierre deux coups en installant des hôtels à hirondelles : non seulement ces oiseaux sont très utiles dans la lutte contre le moustique-tigre, mais il s’agit d’une espèce protégée.

Le nombre de ces oiseaux migrateurs a chuté en moyenne de 40 % depuis le début des années 2000, rapporte Ouest-France, en particulier à cause de la pollution, des traitements chimiques, des insecticides et de l’agriculture intensive.

De son côté, le moustique-tigre a accru son territoire. Il est maintenant présent dans 64 départements français, indique Franceinfo. Plusieurs stratégies ont été mises en place par la brigade verte du Haut-Rhin. « Nous essayons de lutter préventivement contre les moustiques par des traitements anti-larvaires ou par la pose de pièges à moustiques adultes destinés à les capturer », détaille Philippe Bindler de la brigade verte.

La Ville de Saint-Louis a décidé de miser également sur les hôtels à hirondelles pour attirer ces oiseaux migrateurs, mais aussi sur la sensibilisation des jeunes à l’importance d’aider les hirondelles. « Ici c’est une école qui parraine les nids, ailleurs c’est un collège, un peu plus loin c’est un lycée », explique Philippe Knibiely.

Le cinquième hôtel à hirondelles a été installé rue du Lertzbach, avec la participation d’une classe de 30 élèves de 6e du collège Schickelé et deux de leurs professeurs.

Les personnes qui désirent installer un ou plusieurs nids à hirondelles à leur domicile peuvent contacter le service environnement de la Ville de Saint-Louis.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ