Alsace : il saccage une chapelle et affirme aux policiers venus l’arrêter qu’il porte un gilet explosif

3 décembre 2019 Mis à jour: 3 décembre 2019

Le suspect s’est introduit dans la chapelle attenante au couvent du carmel de Marienthal sous le prétexte de s’y recueillir avant de se livrer à un saccage en règle.

Les faits ont eu lieu samedi dernier à Marienthal, une localité du Bas-Rhin qui s’étend entre les communes de Gries, Haguenau et Kaltenhouse.

Vers 10 heures, un jeune homme de 23 ans pénètre dans la chapelle attenante au carmel du Sacré-Cœur après avoir affirmé aux sœurs qu’il désirait se recueillir. Une fois à l’intérieur de l’édifice, il s’est livré à de multiples actes de vandalisme.

« Un jeune est venu nous voir. Il était calme. Il a demandé à se rendre à la chapelle pour prier, et là, à un moment, la folie l’a pris. Il a commencé à tout saccager. Il a déplacé le crucifix et la statue du Sacré-Coeur, qu’il a abîmée alors qu’elle a un siècle. Il a renversé les chandeliers et les bougeoirs, ainsi que les stalles. Il a ébréché l’autel. Il s’attaquait à tout. Jamais une telle chose n’était arrivée ici », a expliqué sœur Donata aux journalistes de France 3.

« Estimer les dégâts était difficile. On a reçu beaucoup de soutien d’amis, de proches, qui ont vu que l’accès à la chapelle était barré par un ruban de police. Mais quand l’on nous a rendu les lieux, à 15 heures, nous nous sommes toutes rassemblées pour ranger. Et à 17 heures, tout était remis en ordre pour célébrer les vêpres », ajoute la carmélite.

« Pendant qu’il agissait, il ne disait rien, c’était un détraqué. Je pense qu’il a besoin d’une intervention médicale. Avant ça, il était pourtant vraiment calme, il nous parlait de lui et de sa mère… La sœur qui a découvert le saccage venait fleurir la chapelle : il lui a craché au visage. Elle a dû fuir », poursuit la prieure du carmel du Sacré-Cœur.

Le suspect affirme aux policiers qu’il est muni d’une veste explosive

Alertée par les moniales, la police du Haguenau a fini par intervenir. Selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace, le jeune vandale a été placé en garde à vue et doit désormais faire l’objet d’une expertise psychiatrique à la demande du parquet de Strasbourg.

Le quotidien régional dévoile également que le suspect a affirmé aux forces de l’ordre qu’il était équipé d’un gilet explosif et avait dissimulé une bombe dans l’enceinte de la chapelle, deux assertions qui se sont révélées fausses.

« Le choc est là. Mais en tant que religieuses, on prie pour que cet homme soit pris en charge. C’est dans notre esprit. On nous a aussi conseillé de porter plainte, ce que nous avons fait à contrecœur : vu les temps actuels », conclut la prieure du carmel du Sacré-Cœur de Marienthal.

RECOMMANDÉ