Amiens : un restaurateur cuisine bénévolement pour les étudiants afin de ne plus être « non essentiel »

Par Nathalie Dieul
5 février 2021
Mis à jour: 5 février 2021

Au lieu de tourner en rond en se demandant quand il pourra reprendre son activité, un restaurateur d’Amiens a décidé de lancer une opération solidaire au profit des étudiants de sa ville en leur cuisinant de bons repas. Après un appel aux dons de produits, il en a reçu tellement qu’il suggère que d’autres confrères se joignent à l’initiative.

« Le temps devenait assez long. Donc là de retrouver son équipe, sa cuisine, ne plus être non essentiel et pouvoir aider les étudiants en cuisinant, c’est que du bonheur », se réjouit Laurent Giacomelli, chef cuisinier du Ad’hoc Café dans le quartier Saint-Leu à Amiens, en entrevue à France 3.

L’idée est venue de Thierry Martin, gérant du restaurant fermé à cause des restrictions sanitaires, lorsqu’il s’est rendu compte du malaise que vivent les étudiants d’une part, et à quel point ses employés tournaient en rond d’autre part, beaucoup d’entre eux envisageant même de démissionner.

« En temps normal, les étudiants sont là toute l’année, ils font vivre le quartier, et c’est ma manière à moi de leur venir en aide au moment où ils en ont le plus besoin », a-t-il expliqué au média local Amniénois-e.

Les employés du Ad’hoc Café ont décidé d’appuyer l’initiative en venant travailler bénévolement. Par ailleurs, des entreprises et producteurs ont fait des dons de produits en grand nombre.

Des associations telles que l’Agoraé et le Marché solidaire amiénois aident à collecter les dons et à distribuer les repas sous vide. L’équipe du restaurant a ainsi pu cuisiner 200 repas ce mardi 2 février et chacun des cinquante étudiants inscrits pour la première distribution est reparti avec quatre repas différents.

Au menu : spaghettis bolognaise, lasagnes au saumon, tajine de veau et poulet au curry, de quoi réjouir les papilles mais aussi le porte-monnaie. « Je m’attendais à un repas, pas à avoir mon frigo plein, donc c’est plus qu’une belle surprise, ça fait chaud au cœur », lance Camille Leroy, étudiante en médecine.

« C’est vraiment gentil de la part de ce restaurant, car ils sont eux-mêmes déjà dans une situation très compliquée », reconnaît de son côté Noémie, une autre bénéficiaire qui s’est exprimée au Courrier picard.

Les employés du Ad’hoc sont tous bénévoles et participent à l’initiative le nombre d’heures qu’ils le désirent chaque semaine, alors au vu de la quantité de denrées récoltées, le restaurateur invite d’autres patrons de restaurant à se joindre à l’opération.

Par ailleurs, Thierry Martin compte bien continuer à fournir de bons repas gratuitement aux étudiants jusqu’à la réouverture de son établissement.

Si vous êtes étudiant à Amiens et que vous désirez pouvoir bénéficier de cette distribution, inscrivez-vous par l’intermédiaire de la page Facebook de l’Agoraé. Celle-ci indique que la prochaine distribution, prévue mardi 9 février, sera ouverte à davantage d’étudiants, chacun recevant deux plats différents.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ