Un ancien marine aide les chiens militaires « inadoptables » à se réinsérer et à trouver un foyer aimant après leur service

Par Epoch Times
15 octobre 2020
Mis à jour: 15 octobre 2020

Mike Ritland a servi 12 ans dans les équipes Navy SEAL, (principale force spéciale de la marine de guerre des États-Unis) et sa passion pour les chiens militaires a commencé lorsqu’il en a vu un en action alors qu’il était en mission en Irak.

L’engagement des chiens dans leur rôle et envers les autres membres de l’équipe a convaincu Mike Ritland qu’il devait faire quelque chose pour eux.

Les chiens militaires ont une vie professionnelle limitée. M. Ritland a cependant constaté que ces chiens n’étaient pas très bien pris en charge au moment du passage à la retraite. Il a commencé à prendre soin et à réinsérer des chiens militaires retraités en 2010, puis a fondé la Warrior Dog Foundation (fondation pour les chiens guerriers) en 2013.

(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)
(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)

M. Ritland a créé cette fondation pour aider les chiens de guerre à la retraite à se rétablir et à se réinsérer dans la vie de tous les jours, ainsi que pour les aider à avoir une meilleure qualité de vie après leur service. M. Ritland est « le cœur de la Fondation pour les chiens guerriers », comme l’indique la fondation sur son site web.

Malheureusement, les chiens guerriers sont souvent confrontés aux mêmes problèmes que les militaires humains lorsqu’ils prennent leur retraite. Ils supportent les mêmes conditions extrêmes, et beaucoup d’entre eux souffrent ensuite de troubles de stress post-traumatique (PTSD).

Pour cette raison, les chiens sont souvent rendus inaptes à l’adoption à moins que leur maître ne les prenne en charge, comme ce fut le cas pour M. Ritland. Cependant, tous les maîtres-chiens ne sont pas en mesure d’assumer cette responsabilité. La Warrior Dog Foundation a été créée pour aider à résoudre ce problème, étant reconnaissant pour les nombreux sacrifices que ces chiens militaires ont fait et les innombrables vies qu’ils ont sauvées.

(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)
(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)

Basée à Dallas, au Texas, la Fondation accueille des chiens militaires et de police à la retraite et les aide à se réhabiliter pour leur retour dans la vie civile. Au lieu de cela, on leur donne la chance d’un vie plus longue et heureuse dans un foyer aimant.

Le chenil dispose d’infrastructures de pointe, et les soins des chiens sont très bien assurés.

« Si ces chiens sont capables de faire les progrès nécessaires pour être adoptés, nous aidons à les placer dans un foyer aimant et respectueux », dit la Fondation, ajoutant que « si ces chiens restent à jamais incapables de surmonter leurs difficultés, nous nous occupons d’eux nous-mêmes afin qu’ils vivent le reste de leurs jours en paix. »

(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)
(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)

M. Ritland espère également éduquer le grand public sur les difficultés rencontrées par les anciens chiens de guerre et les sacrifices qu’ils ont faits pendant leur service.

M. Ritland a participé à l’opération Iraqi Freedom et à de nombreuses missions d’opérations spéciales au cours de sa carrière. Il a également été formateur de chiens polyvalents pour la guerre spéciale navale (MPC) pour les équipes SEAL de la côte ouest des États-Unis. Ses expériences l’ont amené à écrire trois romans à succès : Trident K9 Warriors, Navy SEAL Dogs, et TEAM Dog. Il a été présenté dans divers médias, notamment dans le New York Post et sur CBS This Morning.

(Avec l’aimable autorisation de Mike Ritland)

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine critiquée pour la confession forcée d’un Taïwanais

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ