Angleterre : une vache limousine vendue 299.000 euros aux enchères, un record mondial

Par Nathalie Dieul
9 février 2021
Mis à jour: 9 février 2021

Posh Spice est une génisse d’un an de race limousine très spéciale puisqu’elle a été vendue aux enchères pour un prix record de près de 300 000 euros ce jeudi 4 février, en Angleterre. Ce record du monde ne plaît pas à tout le monde : les éleveurs du Limousin, durement touchés par la crise, sont scandalisés.

Elle a pulvérisé, et de loin, le record mondial de vente pour une vache de race limousine. Adjugée pour 262 000 livres sterling, soit 299 000 euros, la génisse a été vendue le double du précédent record britannique et européen, rapporte France Bleu.

Pour les éleveurs du Limousin, qui connaissent un contexte agricole très difficile, il s’agit d’un « non-sens économique » qui fait croire au public que la réalité des agriculteurs est tout autre.

« Pour moi, c’est de la très mauvaise publicité », assure à France 3 Guy Bourbouloux, exploitant en Corrèze. « Les consommateurs vont être perdus, ils vont se dire que les éleveurs se plaignent mais ne disent pas la vérité de ce qui se passe réellement sur les exploitations. Alors qu’actuellement, on vit ici une crise sans précédent. »

À titre de comparaison, une des vaches d’exception de Guy Bourbouloux, Juliuse, a obtenu le premier prix au salon de  l’agriculture l’année dernière. S’il la vendait aux enchères, il en obtiendrait 12 000 euros, voire 15 000, donc au mieux 20 fois moins cher que la Limousine anglaise Posh Spice.

Dans de très rares cas, une reproductrice très haut de gamme pourra être vendue aux enchères 10 000 euros en France, soit trente fois moins cher que le record mondial.

Pour une vache limousine plus ordinaire, l’éleveur Guy Bourbouloux en tire à peine 2 000 euros, soit 4 euros le kilogramme, ce qui ne permet pas toujours de payer les salaires des trois associés qui travaillent pourtant sept jours sur sept.

« Nous, on a beaucoup de mal à vendre nos broutards sur l’Italie et beaucoup de mal à vendre nos vaches de réforme à la viande. Les marchés sont compliqués », assure Olivier Rambert, responsable commercial d’Interlim, qui regroupe quinze organisations de producteurs français de reproducteurs de race limousine. En effet, les prix de vente sont plus bas qu’il y a 30 ans.

La vente de Posh Spice est « comme gagner à la loterie », a déclaré sa propriétaire à la BBC. Mais pour les producteurs français, qui estiment avoir des vaches de race limousine « au moins aussi bonnes, voire meilleures », elle laisse un goût amer.

« Ce sont des financiers qui ont voulu faire un coup et qui espèrent peut-être rentabiliser leur achat. Mais pour moi c’est impossible ! C’est vraiment un coup comme peuvent faire certains émirats du Golfe lorsqu’ils achètent un cheval dans les ventes de Yearling. C’est à peu près la même chose », estime Bernard Roux, président du congrès mondial de la race limousine.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ