Après 6 heures à -30 °C, une jeune fille littéralement « gelée », a décongelé et est retournée à la maison

Par Li Yen
13 juillet 2019
Mis à jour: 7 avril 2021

Telle est l’histoire captivante d’une femme qui a littéralement gelé après s’être effondrée par une nuit glaciale. Elle a perdu connaissance, est restée dans la neige pendant six heures, pour décongeler un peu plus tard à l’hôpital, et a survécu.

Jean Hilliard avait 19 ans au moment où elle a gelé cette nuit à Lengby dans le Minnesota. Quelques jours avant Noël, le 20 décembre 1980, elle est allée rendre visite à un ami. Alors que Jean rentrait chez elle, son véhicule a commencé à glisser brusquement sur la route glacée. Elle a été incapable de reprendre le contrôle du véhicule et est tombée dans un fossé.

Jean s’en est heureusement sortie indemne. Elle savait que si elle restait dans la voiture, elle mourrait certainement dans le froid glacial, qui était de -30 ºC. Elle a donc décidé de se rendre à pied à la ferme la plus proche pour s’abriter, selon un rapport publié par The Gazette de Montréal le 30 décembre 1980. Laissant son chapeau derrière elle, elle a emporté ses mitaines et son manteau d’hiver avant de s’embarquer pour le chemin.

Malheureusement, il n’y avait personne en vue à la ferme. En marchant contre le vent, Jean s’est rendue à la deuxième maison, mais elle était inoccupée.

Jean brava le vent et la neige jusqu’à ce qu’elle aperçût enfin la maison de son ami Wally Nelson. Elle est tombée quelques fois et a rampé les derniers mètres jusqu’à ce qu’elle arrive au fond de l’allée menant à la maison. Elle était remplie de soulagement ; cependant, son corps ne pouvait plus supporter le froid glacial une minute de plus, et elle s’est effondrée instantanément, les yeux encore ouverts.

Elle s’est effondrée au fond de l’allée vers 1 h du matin après avoir marché environ 3 km dans la neige.

Ce n’est que six heures plus tard, à 7 heures du matin, que Wally Nelson l’a trouvée. Lorsque Wally a ouvert sa porte d’entrée en quittant la maison pour aller travailler à l’usine de Fosston Locker le lendemain matin, il a vu Jean étendue sur le sol comme un glaçon. Elle était littéralement gelée comme une sculpture de glace humaine. Ses yeux étaient ouverts et vitreux.

Wally pensait que Jean était morte. « Quel choc ce fut. Elle était là, allongée, à seulement cinq mètres de ma porte », a-t-il déclaré à la Gazette de Montréal. « Son visage était blanc fantôme et son corps était raide comme un bâton. J’ai cru qu’elle était morte. Mais j’ai cru entendre un léger gémissement.  Je l’ai emmenée en toute hâte à l’hôpital. »

Jean a été emmenée à l’hôpital municipal de Fosston à 8 heures du matin. Les médecins n’avaient jamais rien vu de tel auparavant et ne savaient pas comment administrer les médicaments, car elle était gelée. Les injections n’ont pas pu pénétrer son corps congelé. Sa température corporelle était probablement inférieure à 27 °C, une température non prévue sur les thermomètres.

Sa bouche était raide, gelée et fermée, de sorte qu’ils ne pouvaient pas lui administrer de médicaments par voie orale. « Aucune de ses articulations ne bougeait. Ses paupières étaient gelées et ses yeux ne réagissaient pas à la lumière », a dit le Dr George Sather à The NEWS. « Elle était gelée, raide comme un morceau de viande sorti d’un congélateur. »

Les médecins, cependant, ont détecté un pouls faible et lent de 8 battements par minute. « Elle respirait peu profondément 2 ou 3 fois par minute et son cœur battait faiblement 8 fois par minute », selon la Gazette de Montréal.

Tout ce que les médecins pouvaient faire pour Jean était de lui donner de l’oxygène et de l’envelopper dans des coussins chauffants électriques à 39 °C faisant circuler de l’eau autour de son corps afin d’élever sa température corporelle. « Nous lui avons tenu la main et nous avons continué à l’appeler par son nom, en priant pour qu’elle nous réponde », dit sa mère, Bernice Hilliard.

Finalement, à 13 h, Jean a commencé à montrer des signes de vie. Tandis que la famille continuait à lui parler doucement, elle s’est finalement réveillée et a demandé de l’eau. Lentement mais sûrement, elle a retrouvé la sensation dans ses mains et ses bras cette nuit-là. Au 3e jour, elle pouvait bouger ses jambes.

À la grande surprise de ses médecins, aucune amputation n’a été nécessaire et le pronostic de la perte de ses deux jambes s’est avéré faux. « C’était un miracle. J’ai vu beaucoup de gens congelés comme ça, mais je n’ai jamais vu un cas où une amputation majeure n’était pas nécessaire », dit le Dr Sather.

« Je n’ai jamais entendu parler de respiration inférieure à 12 respirations par minute, et encore moins de 2 ou 3. Et je n’ai vu le pouls descendre à 30 (par minute) que tout de suite après une crise cardiaque », a-t-il déclaré au Gazette de Montréal.

Jean a passé six jours aux soins intensifs avant d’être transférée dans une chambre privée. Le 49e jour, elle a reçu son congé de l’hôpital. Son épreuve glacée était terminée, et elle était prête à rentrer chez elle pour rejoindre sa famille.

Illustration – Getty Images | Andrew Theodorakis

Cette affaire est vraiment étrange. Comment Jean Hilliard a-t-elle pu survivre six heures à -30 ºC et s’en sortir indemne ? Peut-être a-t-elle un ange gardien qui veille sur elle ?

L’incroyable guérison de Jean pourrait être considérée comme un « miracle » par ses médecins. Cependant, comme l’a rapporté le Spartanburg Herald en janvier 1981, le Dr Richard Iseke, alors directeur associé du Boston Emergency Medical Center, a déclaré que de tels « miracles » ne sont pas rares.

« Nous avons une expression qui dit que personne n’est mort tant qu’il n’est pas mort à température ambiante », a dit le Dr Iseke. Certes, Jean a eu une chance incroyable de survivre, mais il a ajouté : « Il existe de nombreux rapports de cas dans la littérature médicale sur des personnes qui ont survécu (avec des températures corporelles intérieures) aussi basses que 20 °C. »

Un autre cas « miraculeux » de ce genre s’est produit il y a quelques années, le matin du 21 février 2015. Justin Smith, alors âgé de 25 ans, de McAdoo, en Pennsylvanie, est revenu à la vie des semaines après avoir été trouvé allongé dans le froid pendant près de 12 heures, selon le Washington Post. Sa température corporelle est descendue en dessous de 20 °C. Mais contrairement à Jean, les petits doigts de Justin Smith et tous ses orteils ont été amputés à cause des gelures.

Regardez la vidéo :

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ