Après un commentaire sur le voile sur Twitter, la journaliste Judith Waintraub est menacée de mort

Par Emmanuelle Bourdy
15 septembre 2020
Mis à jour: 15 septembre 2020

Après avoir posté un commentaire sur Twitter, la journaliste du Figaro Judith Waintraub a reçu une menace de mort. Provoquant de vives réactions, la journaliste a obtenu de nombreux soutiens de la part de personnalités, quand d’autres ont préféré ne pas la défendre.

« 11 septembre », ce sont les deux mots qui ont valu à Judith Waintraub une terrible menace de mort. « On va te rafaler ta mère comme 2 frères sur Charlie », est la menace que la journaliste a reçu ce samedi 12 septembre, après avoir réagi à un post de BFMTV, dans laquelle on y voit une étudiante voilée proposant ses « bons plans cuisine ».

Des propos racistes pour certains…

Certaines personnalités ont préféré, non seulement taire la menace de mort qui pèse sur Judith Waintraub, mais ont également condamné les propos de la journaliste, les taxant de racistes. C’est le cas de Fiona Lazaar, la députée du Val-d’Oise qui a expliqué : « Nous connaissons votre aversion pour le voile, c’est votre droit. Mais assimiler une femme portant un foulard à une terroriste, c’est insulter des millions de femmes dans le monde [et] en France. Si la critique des religions est un droit, épargnez-nous svp vos amalgames racistes. » Ce à quoi Judith Waintraub a simplement répondu : « Soumission. »

L’écologiste Sergio Coronado a également mentionné le caractère raciste des propos de Judith Waintraub, précisant qu’elle « est coutumière du fait. Cela dit, j’ai découvert grâce à son tweet un compte Instagram sympa. Tout n’est pas perdu. » 

Et il y a ceux qui condamnent cette « épouvantable vague de violence »

Hormis ces réactions critiques, Judith Waintraub a reçu de nombreux messages de soutien. Le premier a été celui de l’écrivaine et journaliste franco-marocaine Zineb El Rhazoui. « Quelle épouvantable vague de violence subit notre consœur Judith Waintraub », s’est-elle indignée, ajoutant à l’encontre de la ministre déléguée chargée de la Ville, Nadia Hai, et de la députée Laetitia Avia : « Nadia Hai, vous êtes où, là ? Vous qui l’avez jetée en pâture à tous ces sauvages ? Et vous, Laetitia Avia ? »

« Je continue de trouver choquant et indigne le tweet de Judith Waintraub. Mais les menaces de mort dont elle est victime n’ont pas leur place dans notre République. Je les condamne. Ensemble, refusons la violence », a répondu Nadia Hai. « Pathétique. » a retweeté Judith Waintraub après la réponse de la ministre.

« Quels que soient les désaccords, parfois profonds, que j’aie avec Judith Waintraub, je condamne vivement les menaces de mort qu’elle reçoit », a fustigé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Et Judith Waintraub de lui répondre : « Merci. Au moins on est d’accord sur l’essentiel. »

Manuel Valls a aussi apporté son « soutien total à Judith Waintraub », ajoutant que « face aux menaces et aux intimidations, il n’ y a pas de place pour le ‘mais’ et le relativisme… et surtout de la part d’ un(e) ministre », faisant allusion à la réponse de Nadia Hai. Remarque qui n’a pas échappé à Judith Waintraub, qui a d’ailleurs abondé dans ce sens. « Merci. Il y a les vrais adversaires de l’islamisme et… les autres », a ajouté la journaliste menacée de mort.

« Soutien à Judith Waintraub face aux menaces abjectes qu’elle subit ! » a encore posté Valérie Pécresse sur Twitter. Jean-Paul Mulot, l’ancien directeur de la rédaction du Figaro, a vivement réagi en rétorquant : « La racaille islamiste se moque de mon soutien à Judith Waintraub et à sa mère, il faut surtout que les services de l’État prennent la pleine mesure de ce Tsunami de menaces de mort : il doit protéger médias et journalistes de tous bords, de Charlie Hebdo au Figaro. »

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons en 2 semaines détruisent les cultures dans le Nord-Est

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ