Après un maquillage permanent des sourcils, une femme est marquée à vie avec d’horribles cicatrices

Par Michael Wing
3 août 2019 Mis à jour: 3 août 2019

Le « microblading » est un type de maquillage permanent à la mode de nos jours, mais voici la preuve que quiconque envisage d’avoir recours au microblading doit faire preuve d’une bonne dose de prudence. Cela peut se transformer en cauchemar si un patient n’est pas prudent, comme vous allez pouvoir le voir sur ces photos.

Attention, ce que cette femme a subi n’est pas beau à voir !

D’horribles cicatrices « pour la vie »

Comme beaucoup de mères d’âge moyen, Amanda Coats, 43 ans, de Melbourne, en Australie, cherchait à rafraîchir son look. Elle a décidé de subir une intervention de microblading dans une clinique voisine, en supposant qu’elle sortirait dans un meilleur état que lorsqu’elle est arrivée.

C’était trop espérer, malheureusement, car elle ne s’attendait pas à ce qui allait se passer ensuite.

« Le lendemain, je me suis réveillée et ma peau se détachait sur l’oreiller, elle était rouge et enflée », a-t-elle à via Metro UK. « J’ai immédiatement consulté un médecin à cause de la douleur et de l’enflure. »

« J’avais l’impression que quelque chose me rongeait la peau, que ma peau s’écaillait. J’avais tellement mal. »

Qu’est-ce que le microblading ?

Le microblading peut être simplement décrit comme un tatouage pour créer l’illusion d’avoir les sourcils plus fournis. De petites incisions en forme de plumes sont pratiquées dans la peau, auxquelles on ajoute un pigment semi-permanent. Ceci comble les trous dans les sourcils et les rend plus épais et plus foncés. C’est une tendance qui est devenue très populaire ces derniers temps grâce à Instagram.

La plupart des experts de l’industrie de la beauté considèrent le microblading comme une révolution qui peut aider n’importe qui à obtenir les sourcils qu’il désire.

Une terrible infection

La rougeur et la douleur ont montré clairement à Amanda Coats que l’intervention s’était « retournée contre elle ».

En fin de compte, elle s’est précipitée chez le médecin pour le faire vérifier. Selon Mme Coats, maquilleuse de profession, elle a dû se séparer de plus de 991 euros en frais médicaux.

Regardez le segment de l’émission The Doctors où des conseils médicaux ont été donnés concernant Amanda Coats et sa débâcle des sourcils :

L’ensemble de l’incident a finalement été repris dans les grands médias et a été diffusé à l’émission de télévision The Doctors. Les invités professionnels de l’émission ont unanimement reconnu que chaque fois qu’il s’agit d’une lésion de la peau, il y a un risque d’infection. En plus de cela, on a émis l’hypothèse que Amanda Coats pourrait aussi avoir eu une réaction allergique au colorant du tatouage, au cours de la procédure de microblading.

Poursuites en justice et une amende de 135 000 euros

En raison de toute la publicité et de la « viralité » de l’histoire, l’entreprise de beauté et l’esthéticienne qui a effectué l’opération de microblading sur Amanda Coats l’a poursuivie en justice pour une somme de 135 000 euros pour diffamation. La vie peut-elle devenir encore plus bizarre ?

Demander à voir une licence

Les experts de l’émission ont conseillé aux personnes qui envisagent une procédure semblable de s’assurer que la clinique est agréée et de prêter attention aux pratiques de propreté et aux différents éléments qui ont lieu sur place. Cela vous permettra d’économiser les frais médicaux et le drame, si quelque chose tourne mal à cause d’une intervention pratiquée par un praticien non autorisé.

Illustration – Shutterstock | GingerKitten
RECOMMANDÉ