Des archéologues découvrent la première mosaïque romaine connue, datant de « l’âge sombre », fabriquée en Grande-Bretagne

Par Jenni Julander
14 janvier 2021
Mis à jour: 14 janvier 2021

Des archéologues ont découvert une mosaïque romaine rare et précieuse qui remonte au milieu du 5e siècle après J.-C. Cette découverte a choqué les chercheurs, qui affirment que cette mosaïque a été réalisée des décennies après la fin de la domination romaine en Grande-Bretagne.

La découverte, trouvée à la villa romaine de Chedworth, en Angleterre, remet en question certaines théories historiques sur cette période.

L’archéologue Martin Papworth avec la mosaïque de la villa romaine de Chedworth, en Angleterre (Avec l’aimable autorisation de Stephen Haywood / National Trust)
Vue aérienne de la mosaïque de la villa romaine de Chedworth, Angleterre (Avec l’aimable autorisation de Mike Calnan / National Trust)

Par exemple, on a longtemps émis l’hypothèse que les villas et les bâtiments romains ont été abandonnés après l’effondrement de l’empire. Les historiens ont également suggéré que le retrait des troupes romaines s’est produit rapidement en Grande-Bretagne.

Cependant, cette mosaïque révèle que cela n’a peut-être pas été le cas ; peut-être que la transition de la domination romaine a été bien plus progressive que cela.

« On a généralement admis que la majeure partie de la population utilisait l’agriculture vivrière comme principal moyen de subsistance », déclare Martin Papworth, archéologue au National Trust du Royaume-Uni, dans un communiqué.

« Ce qui est si passionnant dans la datation de cette mosaïque à Chedworth, c’est qu’elle témoigne d’un déclin plus progressif. La création d’une nouvelle pièce et la pose d’un nouveau sol laissent supposer une certaine richesse des habitants, et une industrie de la mosaïque qui se serait poursuivie 50 ans plus tard que prévu. »

Vue de la mosaïque partiellement mise au jour à Chedworth Roman Villa, Angleterre (Avec l’aimable autorisation de Mike Calnan / National Trust)
Des bénévoles mettent au jour la mosaïque de la villa romaine de Chedworth, en Angleterre (Avec l’aimable autorisation du National Trust)

La mosaïque a été découverte en 2017, mais ce n’est que récemment que la découverte a été datée. Les archéologues ont été surpris de découvrir qu’elle a été créée après 424 après J.-C.

En fait, le résultat semblait si inhabituel que le National Trust a ordonné un deuxième test pour confirmation.

Cependant, la datation au carbone 14 a été jugée correcte,  le National Trust l’appelle donc maintenant la première mosaïque connue du milieu du 5e siècle jamais découverte.

Le Guardian rapporte que la mosaïque est de moins bonne qualité que certaines autres, datant du IVe siècle, découvertes dans la région, ce qui indique peut-être que le savoir-faire et l’habileté ont été perdus lorsque les Romains se sont retirés de Grande-Bretagne.

Cependant, l’œuvre d’art présente toujours une composition époustouflante de nœuds et de fleurs celtiques enveloppés dans des cercles imbriqués.

Un groupe de bénévoles découvrant la mosaïque à Chedworth Roman Villa, Angleterre (Avec l’aimable autorisation de Barry Batchelor / National Trust)
La mosaïque du 5e siècle partiellement mise au jour à la villa romaine de Chedworth, en Angleterre (Avec l’aimable autorisation de Mike Calnan / National Trust)

Bien que l’on ne sache pas exactement qui aurait pu habiter la villa au moment de la création de la mosaïque, Papworth affirme que l’on peut supposer que les résidents étaient riches et influents.

« Le cinquième siècle est une époque qui marque le début de la période sub-romaine, souvent appelée ‘l’âge obscur’, une époque dont il ne reste que peu de documents, et les preuves archéologiques sont rares », dit-il.

Pour protéger la mosaïque des intempéries, le National Trust l’a fait ré-enterrer. Aujourd’hui, des fonds sont recherchés pour transformer le site en une expérience de réalité augmentée, dans laquelle le public pourrait explorer par lui-même les mosaïques de la région.

FOCUS SUR LA CHINE – L’alliance de la Chine avec les ex-pays communistes

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ