Ardèche : un poulain de 3 jours dévoré par une trentaine de vautours à Saint-Julien-d’Intres

Par Léonard Plantain
21 juin 2020
Mis à jour: 21 juin 2020

Mercredi 17 juin, des habitants de Saint-Julien-d’Intres ont été témoins d’une scène macabre dans un pré : une trentaine de rapaces ont dévoré un poulain âgé de 3 jours.

La scène a duré moins d’une demi-heure, ce mercredi vers midi : des riverains du quartier des Allais à Saint-Julien-d’Intres expliquent avoir vu une trentaine de vautours s’attaquer à un poulain de trois jours. L’animal a été dévoré, relate Le Dauphiné.

Stéphanie Fumas, qui vit à côté du lieu où la scène s’est déroulée, a déclaré : « On a entendu que les animaux s’agitaient et le poulain criait. Quand on est sorti de la maison, on a vu les vautours en train de l’attaquer. Il n’y avait pas que deux ou trois vautours. Mon gendre en a compté 31. Et puis l’acharnement… Il ne restait plus que la peau sur les os, comme s’il avait été vidé de l’intérieur. »

Devant la violence de la scène, la jument, le taureau et les vaches qui se tenaient à proximité ont couru dans tous les sens. De l’autre côté des barrières, les voisins alertés par le vacarme ont assisté impuissants à l’attaque des rapaces. Une attaque d’autant plus impressionnante que l’envergure des vautours dépasse les deux mètres.

En moins de 30 minutes, le poulain, qui devait être pucé dans l’après-midi a été dévoré sur place. D’après plusieurs spécialistes environnementaux, les attaques de vautours sur des animaux vivants sont extrêmement rares.

« Les vautours fauves, et les vautours en général, n’attaquent pas d’animaux vivants, ce sont des charognards qui repèrent leur repas à l’odorat. Ils sont attirés par les odeurs de putréfaction et de sang », ont-ils déclaré. Cependant, les spécialistes ont ajouté qu’il y a eu des cas rares d’attaque sur des animaux malades ou des nouveau-nés. Dans ces cas précis, les vautours sont attirés par l’odeur qu’émet le placenta.

Ceci pourrait être une hypothèse possible pour l’attaque du poulain, qui dégageait sûrement encore des odeurs à la suite de sa naissance. L’autre hypothèse serait que le poulain était affaibli ou malade. Car les vautours peuvent repérer les bêtes malades ou mal en point, même quand en apparence l’animal paraît en forme. Les vautours ne sont pas des prédateurs téméraires, mais des charognards opportunistes.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ