Ardèche : testés positifs au coronavirus un jour, ils sont négatifs au test le lendemain

Par Nathalie Dieul
25 décembre 2020
Mis à jour: 25 décembre 2020

Tout laissait croire qu’il y avait un cluster dans le village de Rochepaule (Ardèche) lorsque 25 personnes ont été testées positives au Covid samedi 19 décembre. Quinze d’entre elles ont été retestées le lendemain : surprise, les résultats étaient négatifs.

« L’épisode a créé des doutes dans l’esprit des gens par rapport au test. Il y aura une incidence sur la vaccination », assure au micro de France Bleu Jean-Marie Foutry, le maire de la petite commune de 250 habitants.

Samedi 19 décembre, un dépistage était organisé à Rochepaule par la région Auvergne-Rhône-Alpes. 42 personnes sont venues se faire dépister, dont le maire. Les résultats des tests antigéniques ont été donnés dans la demi-heure, provoquant « un vent de panique au village », précise l’édile, en entrevue au Dauphiné.

En effet, 25 de ces 42 tests ont eu un résultat positif. Sur ces cas positifs se trouvaient cinq pompiers volontaires, qui, chapeautés par le sergent-chef Guy Delaygue, ont eu la bonne idée de se faire retester le lendemain. Les résultats de ces nouveaux tests sont tous revenus négatifs.

« Dimanche et lundi, j’ai emmené des habitants de la commune à Annonay pour se faire retester », raconte le maire. Sur les quinze personnes qui ont été dépistées pour la deuxième fois, « [toutes] ont eu un résultat négatif ».

« Il y a eu un couac quelque part », reconnaît l’élu. « Je ne suis pas médecin, mais le lot utilisé ne devait pas être en bon état. J’ai prévenu la Région. Les pompiers ont prévenu l’ARS [Agence régionale de santé, NDLR], mais pour l’instant, nous n’avons aucune réaction. »

Quoi qu’il en soit, les habitants de cette petite commune ont connu un ascenseur émotionnel avec cette histoire qui a soulevé « une grosse inquiétude dans le village ».

Tout comme les habitants de Rochepaule, ceux d’un autre village de la région (Saillans, dans la Drôme) se demandent si les tests antigéniques sont fiables. En effet, sur les 65 personnes qui se sont fait dépister du virus de Wuhan dimanche 20 décembre, 26 ont reçu un résultat positif, dont le maire, trois élus de la municipalité et deux secrétaires, ce qui a entraîné la fermeture de la mairie au public, indique Le Dauphiné.

Les trois élus étant asymptomatiques, ils ont décidé de vérifier la fiabilité des tests en allant se faire dépister à nouveau, cette fois-ci avec un test PCR. Encore une fois, toutes les personnes testées à nouveau – trois élus, deux secrétaires de mairie et deux habitants – ont reçu un résultat négatif alors que d’autres habitants de Saillans sont encore en attente de leur résultat.

« Il n’y a donc pas eu de cluster à la Mairie de Saillans », assure la mairie de la commune de 1 200 habitants sur sa page Facebook.

Selon une étude publiée le 20 décembre par le réseau de laboratoires Biogroup, 63 % des 339 patients qui ont eu un test antigénique positif ont reçu un résultat négatif lorsqu’ils ont fait un test PCR moins de 24 heures plus tard.

« À l’échelle des quelque 50 000 tests Ag[antigéniques – ndlr] rendus positifs par semaine, cela représente donc 18 500 patients réellement positifs et 31 500 patients diagnostiqués à tort », explique le groupe.

Du côté du taux de faux négatifs, il est de seulement 8,3 %, calculé sur 1 327 patients ayant  reçu un test antigénique négatif puis un résultat positif au test PCR moins de 24 heures plus tard.

« Les tests Ag rendent beaucoup de faux négatifs », conclut Biogroup. « Ces dernières semaines, plusieurs dizaines de milliers de positifs ont été rendus négatifs à tort. Ce pourcentage est certainement minoré, car seuls les patients ayant des doutes et des signes cliniques ont contrôlé leur résultat négatif en test antigénique. »

Nouvel Horizon – Infiltration mondiale de l’État profond sur l’Occident


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ