Argelès-sur-Mer : il reçoit une flèche de fusil-harpon en pleine tête et frôle la mort

Par Léonard Plantain
10 septembre 2021
Mis à jour: 10 septembre 2021

Mardi 7 septembre, un homme de 59 ans a été agressé par un autre homme armé d’un fusil-harpon devant son domicile à Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales. La victime a été touchée le long du crâne mais, par chance, ses jours ne sont pas en danger. Quant à l’agresseur, il a été interpellé.

Aux alentours de 7 h 30 ce mardi, plusieurs habitants d’Argelès-sur-Mer ont appelé les forces de l’ordre. La raison : un homme avec le crâne traversé par une flèche en poursuivait un autre, a rapporté France Bleu.

En effet, vers 7 h 15, après une nuit de travail comme vigile, et alors que cet habitant regagnait son domicile et ouvrait le coffre de sa voiture, ce dernier a pris une flèche de fusil-harpon dans le crâne. Par miracle, la flèche a glissé le long de la boîte crânienne, sur la partie haute du front. Encore bien conscient, l’homme blessé a alors poursuivi son agresseur avant de rapidement s’arrêter et d’être pris en charge par les sapeurs-pompiers, a rapporté France 3 Régions.

L’homme a ensuite été évacué à l’hôpital de Perpignan. Selon les médecins, ses jours ne sont pas en danger. « Une chance inouïe », a confié un des gendarmes appelés sur place.

Pendant ce temps, l’agresseur avait pris la fuite. Cependant, les deux hommes, de nationalité serbe, se connaissaient. En effet, la semaine dernière, la victime avait hébergé pendant quelques jours le suspect, qui est sans domicile fixe. Toutefois, un différend a eu lieu entre eux et la victime avait demandé au SDF de quitter les lieux. Ce dernier, mécontent, est visiblement revenu au domicile ce mardi, avec de mauvaises intentions.

Durant toute la journée mardi, des recherches ont été menées pour tenter de le retrouver. Et avant 19 heures, l’homme a été interpellé par la brigade anti-criminalité de la police, dans le quartier de Bas-Vernet à Perpignan. Il a ensuite été remis aux brigades de recherche de la gendarmerie de Céret et placé en garde à vue.

Dans le cadre de l’enquête qui a été ouverte pour « tentative d’assassinat », l’agresseur va être présenté devant un juge, avant d’être mis en examen. À noter qu’il avait déjà été condamné pour meurtre en Suisse, selon Le Figaro.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ