Argentine: 4% d’inflation en août, 30% depuis début 2019

Par Epoch Times avec AFP
12 septembre 2019 Mis à jour: 12 septembre 2019

L’inflation s’est élevée à 4% en août en Argentine, et atteint 30% depuis le début de l’année, un taux parmi les plus élevés du monde, dans un pays frappé par la récession, l’endettement et une explosion de la pauvreté. 

Au cours des douze derniers mois, l’inflation a atteint 54,5%, selon l’Institut national de statistiques (Indec).

L’Argentine est en récession depuis le deuxième trimestre de 2018, avec une dette qui frôle les 100% du PIB, un taux de pauvreté à plus de 30% et un taux de chômage à 10,1%, selon des chiffres officiels.

Les équipements (+6,1%), la santé (+5,2%), la nourriture (+4,5%) sont les secteurs les plus touchés par la hausse des prix.

Les députés ont voté une loi d’« urgence alimentaire »

Jeudi, pour faire face à l’augmentation de la pauvreté, les députés de la majorité et de l’opposition ont voté une loi d’« urgence alimentaire » qui permet de débloquer des fonds pour les programmes d’assistance aux plus démunis.

En juillet, l’inflation s’élevait à 2,2%, marquant un léger ralentissement, mais le revers subi par le président de centre droit Mauricio Macri, qui brigue un second mandat, lors des primaires du 11 août, ont ravivé les tensions sur les marchés et entraîné une chute du peso argentin de 20%.

Lors de ces primaires, considérées comme un baromètre électoral avant le scrutin présidentiel du 27 octobre, M. Macri a été devancé de 16 points par le candidat de centre gauche Alberto Fernandez, à 31,7% contre 47,7%.

Sur l’ensemble de l’année, la Banque centrale prévoit une inflation à 55%. Elle prévoit également une baisse du PIB de 2,5%, comme en 2018.

En 2018, l’indice des prix à la consommation s’était élevé à 47,6%.

RECOMMANDÉ