Arrestation d’un jeune homme qui a fait l’objet d’une vidéo choquante en train de lancer un chaton dans un lac

Par Louise Bevan
8 août 2019
Mis à jour: 9 août 2019

AVERTISSEMENT : LES IMAGES CONTENUES DANS CET ARTICLE POURRAIENT ÊTRE DÉRANGEANTES POUR CERTAINS LECTEURS

Il n’y a pas d’excuse ni de justification à la cruauté envers les animaux, mais parfois, il y a la justice. Une vidéo virale inquiétante a conduit à l’arrestation d’un jeune Californien qui a été filmé en train de jeter un petit chaton dans un lac tout en se moquant de l’animal sans défense. La vidéo a été prise par ses amis et affichée à l’origine sur une page Facebook privée, mais grâce à la diligence des utilisateurs des réseaux sociaux et de la police locale, Garratt Haile, maintenant âgé de 19 ans, a finalement été arrêté.

Le Service de police du comté de Stanislaus a rapporté que Garratt Haile, de Patterson en Californie, a été arrêté après que plusieurs personnes l’ont identifié comme étant la personne ayant lancé le chaton. Le jeune homme avait 17 ans quand la vidéo a été prise.

Dans cette scène incroyablement cruelle et bouleversante, Garratt Haile sourit et tient le chaton par la peau du cou avant de déclarer : « C’est Felipe le chat volant ! » Il lance ensuite l’animal haut dans les airs, les membres de l’animal oscillent pendant que son corps virevolte et tourne sur lui-même avant de s’écraser dans l’eau. Les autorités ne savent toujours pas exactement où les images ont été filmées.

De plus, personne ne sait si le chaton a survécu ou non, mais c’est peu probable.

Une personne qui espérait ardemment que le chaton s’en soit sorti vivant est Nicole Pinheiro, qui a trouvé la vidéo de Garratt Haile en ligne et l’a partagée afin de sensibiliser davantage le public à son crime. « Mon cœur vient de quitter mon corps », a dit Nicole à FOX40 Sacramento. « J’ai montré la vidéo à ma mère et elle a éclaté en sanglots. Elle disait : ‘Je n’arrive pas à croire que c’est le monde d’aujourd’hui.' »

©Facebook | Good Day Sacramento

Selon Oklahoma’s News 4 , les policiers disent que depuis que Nicole Pinheiro a partagé la vidéo, ces images horribles ont été visionnées et diffusées « des centaines de fois ». À ce jour, ce chiffre pourrait facilement être quadruplé ; la vidéo de Garratt Haile et l’indignation publique qui s’en est suivie chez les internautes sont devenues virales.

Garratt Haile a été arrêté avant les cours le vendredi 2 février 2018 et a été incarcéré à la prison du comté de Stanislaus pour cruauté envers les animaux. Les enquêteurs du comté de Stanislaus attribuent leur succès dans la localisation et l’arrestation de l’élève de la Patterson High School à des personnes ayant partagé cette vidéo virale.

« À 17 ans, je savais toujours ce que je faisais », a dit Nicole Pinheiro, discréditant l’argument du jeune âge de Garratt Haile pour justifier ses actions. « Il savait ce qu’il faisait », a-t-elle poursuivi, ajoutant que Garratt Haile aurait dû faire face à des accusations en tant qu’adulte et non en tant que mineur. « Qu’il ait un an de plus ou de moins aujourd’hui, il l’a quand même fait. » Une publication de mai 2019 indique que Garratt Haile a finalement été inculpé en tant que mineur et libéré sous caution d’un montant inconnu. On peut toutefois affirmer sans risque de se tromper que, malgré la réduction de ses accusations, il est peu probable que son entourage le disculpe de son crime dans un futur proche.

L’adolescent qui a réalisé la vidéo originale peut également faire face à des accusations mais n’a pas encore été identifié.

Le Service de police de Patterson a remercié le public pour son aide sur sa page Facebook : « Bien qu’il s’agisse vraiment d’une question sérieuse, ont-ils commencé, c’est aussi un excellent exemple de coopération de la part du public et nous l’apprécions sans conteste. Il nous aide à enquêter rapidement sur les crimes et à les résoudre. » Ils ont signé un plaidoyer en faveur de la poursuite des efforts communautaires : « S’il vous plaît, continuez à nous aider en signalant tout gang ou autre activité suspecte le plus rapidement possible », ont-ils dit.

C’est une histoire à deux faces. S’il existe une cruauté insensée envers les animaux, il en va de même de la bonne conscience morale collective du grand public, et nous devons lui en être reconnaissants. Les animaux n’ont pas de voix pour se faire entendre, alors lorsqu’il s’agit d’actes de cruauté, nous devons nous battre pour eux.

RECOMMANDÉ