Un artiste à la tronçonneuse sculpte un portrait amérindien plus grand que nature dans un tronc d’arbre

Par Epoch Times
1 septembre 2021
Mis à jour: 1 septembre 2021

Un artiste ukrainien accompli sait peindre et sculpter de manière traditionnelle, mais après avoir vu à la télévision des virtuoses de la tronçonneuse transformer du bois, Vlad Yaremenko, emballé par cet art, a trouvé son nouveau créneau.

Lorsque cet artiste de 48 ans, originaire de Novohrad-Volynskyï, en Ukraine, a pris une tronçonneuse pour la première fois voici déjà 15 ans et a commencé à transformer le bois en animaux sauvages, il n’a jamais regardé en arrière.

« J’ai décidé d’essayer, et c’était juste », s’est exclamé l’artiste Vlad à Epoch Times, en parlant russe. « J’ai réalisé que c’était à moi. »

Bien qu’il soit passionné particulièrement par la création artisanale d’animaux, tels que les ours, les loups et les lions, il est également un portraitiste compétent.

Dans l’une de ses œuvres les plus récentes, Vlad Yeremenko a commencé à esquisser le visage âgé d’un Amérindien, accompagné d’un motif de loup, et a entrepris de créer une représentation sculpturale plus grande que nature à partir d’un gros morceau de bois.

(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)

Décrivant l’esprit de l’homme autochtone que le sculpteur Vlad espérait capturer, il a précisé : « Il est inébranlable, fier de son peuple, et il est enraciné dans la nature. »

Cependant, l’artiste préfère laisser le bois lui parler, ajoutant qu’il essaie de « montrer tout ce qui n’est pas dit » à travers son œuvre. Il a enregistré une vidéo en accéléré dans laquelle on peut voir sa création émerger du bois. Sa tronçonneuse travaille à la fois par grands traits, en bloquant les formes principales, et par touches légères pour façonner les paupières et les rides du visage. L’irrégularité naturelle du bois est habilement mise à profit pour représenter la fourrure des loups. Enfin, des outils plus fins sont employés pour affiner les détails. Enfin, un vernis teinté est appliqué, ainsi qu’un brossage à sec pour terminer l’œuvre.

(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)

Voici d’autres œuvres sculptées à la tronçonneuse par Vlad Yeremenko

Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
(Avec l’aimable autorisation de Vlad Yaremenko)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ