Assemblée: nouveau départ d’un député LREM du groupe, pour rejoindre le MoDem

Par Epoch Times avec AFP
7 août 2020
Mis à jour: 7 août 2020

Nouveau départ du groupe LREM à l’Assemblée nationale: le député Christophe Jerretie annonce son départ pour rejoindre le groupe MoDem, en défendant, à l’unisson de son patron Patrick Mignola, l’idée d' »un grand centre », ce qui agace chez LREM.

« J’y vais! Je suis un centriste. J’ai besoin d’aller plus sur le fond des choses, des idées et des valeurs », a expliqué, dans un entretien au Figaro vendredi, le député de Corrèze, qui envisageait ce départ depuis fin 2019.

Il reste pour l’instant adhérent de LREM mais « n’exclut pas de rejoindre le MoDem » dans un second temps.

Alors que le flux de départs de LREM n’a pas tari cette année, sur fond de désaccords sur la ligne ou pour les municipales, le groupe a perdu la majorité absolue à l’Assemblée.

En mai, un 9e groupe politique a même été créé à l’aile gauche de LREM, fondé avec notamment des LREM dissidents, « Ecologie Démocratie Solidarité », puis un 10e groupe à l’aile droite, « Agir ensemble ».

Jeudi, Patrick Mignola, le patron des députés MoDem, alliés de LREM, a « tendu la main » à ceux « de la majorité et de l’opposition » pour « élargir son groupe » et du même coup la majorité.

Une initiative qui a provoqué de vives réactions de Christophe Castaner et François de Rugy, candidats à la présidence du groupe LREM après le départ prévu de Gilles Le Gendre.

Le député LREM Bruno Bonnell a enfoncé le clou vendredi en jugeant cette main tendue « parfaitement inutile sur le plan politique »: « Certains collègues LREM sont tentés par un basculement vers le MoDem, ce qui revient à déshabiller Pierre pour habiller Paul », a-t-il estimé sur franceinfo.

Patrick Mignola « tire très large pour ouvrir la porte à ce qui était un accord tacite qui était qu’il n’y aurait pas de +prise de guerre+ d’un groupe à l’autre », a-t-il déploré.

RECOMMANDÉ