Une association du Val-de-Marne sauve des chiens et des chats destinés à être mangés en Chine

Par Nathalie Dieul
17 janvier 2020 Mis à jour: 18 janvier 2020

Des animaux qui étaient en route pour le tristement célèbre festival de Yulin, en Chine, ont été sauvés par l’Association Stéphane Lamart. Des chiens et des chats qui ont échappé à un destin funeste sont maintenant arrivés en France où, après une quarantaine d’usage, ils seront proposés à l’adoption.

Le terrible festival de viande de chien de Yulin en Chine a causé depuis des années une grande indignation chez les défenseurs des animaux et les habitants de toute la planète. En effet, la « Fête du litchi et de la viande de chien » est connue pour proposer de la viande de chien et de chat aux amateurs, chaque année, aux alentours du 21 juin.

Beaucoup de ces chiens sont soumis à la terreur de voir et d’entendre d’autres chiens bouillir vivants ou être torturés avant d’être abattus pendant ces quelques jours.

Selon le fondateur de l’association éponyme, Stéphane Lamart, « 10 000 chiens et 4 000 chats sont tués chaque année » lors de ce festival. Le militant des droits des animaux, dont l’association est basée à Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne), a un but : « On voudrait voir disparaître ce festival », indique-t-il au Parisien.

À défaut d’atteindre ce but dans un futur proche, l’association a décidé de passer à l’action et de sauver autant d’animaux que possible, afin de « montrer ce qui se passe en Chine, que les gens soient conscients et aident les activistes chinois qui en récupèrent des centaines dans des camions et manquent cruellement d’argent », avait expliqué M. Lamart à l’AFP en juillet dernier.

L’été dernier, neuf chiens avaient été sauvés d’une mort certaine avant d’être rapatriés en France. « On n’a pu en sauver que neuf de l’abattoir, mais c’est un symbole », avait assuré le fondateur de l’association à l’époque.

Le 11 janvier dernier, ce sont six chiens et deux chats qui ont été réceptionnés à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Cette fois, ce sont Christophe et Chloé, le directeur général de l’association Stéphane Lamart et la responsable du refuge des Orphelins de l’association qui se sont rendus en Chine incognito, comme touristes, pour ramener les animaux qui avaient été mis en sécurité par l’ONG allemande Animal Hope & Wellness.

Les chats ont déjà rejoint les locaux de l’association situés à Bonneuil. De leur côté, direction la Normandie pour les chiens, jusqu’au refuge des Orphelins. Tous les animaux doivent d’abord subir une quarantaine avant de pouvoir être proposés à l’adoption.

Quant à Stéphane Lamart, il ne compte pas en rester là : « Je suis en train de faire traduire notre code pénal pour l’envoyer au président chinois et lui montrer qu’on s’indigne. »

RECOMMANDÉ