Des astronomes découvrent une planète où il pleut du fer, une première !

Par Alexandre Roche-Nuit
14 mars 2020
Mis à jour: 14 mars 2020

Située à 640 années-lumière de nous, une planète au climat très particulier a été découverte par des astronomes. Nommée WASP-76b, celle-ci a la particularité d’être très chaude, au point qu’il y pleut du fer.

Découverte récemment, WASP-76b est une géante gazeuse qui a la même masse que notre Jupiter et qui est deux fois plus grande. Cependant, ce qui a attiré l’attention des astronomes sur cette exoplanète, c’est son climat.

En effet, comme WASP-76b orbite autour de son étoile en 43 heures, alors qu’il faut 12 ans à Jupiter pour faire un tour du Soleil, celle-ci est donc très proche de son étoile, et cela lui procure une grande chaleur. De plus, cette planète présente toujours la même face à son étoile, à la manière de la Lune face à la Terre.

Ainsi : « Le côté jour de la planète se trouve à 2 400 degrés. C’est quasiment la température d’une étoile froide. Pendant que sur le côté nuit, il y fait 1 000 degrés de moins (soit 1 400 °C) », explique David Ehrenreich, du Département d’astronomie de l’université de Genève, qui a dirigé les travaux.

Ces écarts de températures provoquent alors des phénomènes climatiques très particuliers : « À la frontière entre le jour et la nuit, donc le soir, nous avons observé des vapeurs de fer. Il fait suffisamment chaud pour que le fer soit vaporisé. De l’autre côté de la planète, du côté matin donc, on ne voit plus ces vapeurs de fer. On suppose alors que la différence de température a permis au fer de se condenser. La vapeur a dû former des nuages et possiblement des précipitations de fer liquide, et donc une pluie de fer », explique David Ehrenreich.

Ce phénomène a pu être observé de si loin grâce à un tout nouvel instrument installé sur le Very Large Telescope (VLT) de l’Observatoire européen austral, installé dans le désert d’Atacama au Chili. Prénommé ESPRESSO, il s’agit d’un spectrographe qui permet d’étudier la couleur d’une étoile et ainsi en déduire sa composition. C’est ainsi qu’on sait qu’il y a du fer sous forme de vapeur dans l’atmosphère de WASP-76b.

La découverte de WASP-76b est plus qu’intéressante pour les astronomes. « Étudier un environnement aussi extrême est un très bon test pour nos modèles », explique David Ehrenreich. En effet, la communauté scientifique possède des « modèles » pour expliquer comment peut se former un système planétaire. Ainsi en incluant les données d’un objet aussi étrange que WASP-76b, où il pleut du fer, cela améliorera grandement les recherches scientifiques.

Info amusante – Savez-vous ce que représente 640 années-lumières ?

1 année-lumière est égale à 9 460 730 472 580,8 km, soit environ 9 461 milliards de km.

640 année-lumière est donc égal à ‭6 054 867 502 451 712‬ km, soit environ 6 millions de milliards de km.

Si vous preniez votre voiture pour vous y rendre, en roulant à 90 km/h, vous auriez 67 276 305 582 796,8‬ heures de route, ce qui donne 2 803 179 399 283,2‬ jours, ou encore 7 674 851 033,2‬ années, soit environ 7,7 milliards d’années de temps de trajet. Bon courage !

RECOMMANDÉ