ATP: Nadal « roi » de Montréal et des Masters 1000

Par Epoch Times avec AFP
12 août 2019 Mis à jour: 12 août 2019

L’Espagnol Rafael Nadal, couronné pour la 5e fois au Canada dimanche, est devenu le « roi » incontesté des Masters 1000, les tournois les plus importants du circuit ATP après les quatre Grand Chelem, avec le 35e trophée de sa carrière remporté à Montréal contre le Russe Daniil Medvedev.

Tenant du titre, le N.2 mondial a battu son adversaire en deux sets 6-3, 6-0, pour brandir son 5e trophée au Canada, à Montréal ou à Toronto, les deux villes accueillant à tour de rôle l’épreuve masculine puis féminine.

Avec 35 Masters 1000 à son palmarès, Nadal relègue à deux unités son poursuivant immédiat, le Serbe Navak Djokovic, N.1 mondial, qu’il va retrouver à Cincinnati à partir de lundi.

« Mon adversaire a très bien joué tout au long de la semaine », a salué l’Espagnol après le match. « Alors, il était important pour moi de bien débuter la finale afin qu’il ne prenne pas l’avantage, parce que les finales se révèlent toujours un peu plus difficiles pour tout le monde. »

« J’ai disputé beaucoup (de finales de Masters 1000, 51 exactement) et je sais que le début du match peut se révéler capricieux, en particulier face à un grand joueur comme lui qui évolue avec beaucoup de confiance comme il l’a fait tout au long de la semaine », a encore dit Nadal à propos de Medvedev, 9e joueur mondial et finaliste à Washington il y a une semaine.

  • Nadal, a pilonné de coups droits puissants

Effectivement, l’entame de la finale a été laborieuse avec de très longs échanges au premier jeu. Mais ensuite, Nadal, âgé de 33 ans, a commencé à pilonner de coups droits puissants et lourds du fond du court pour pousser à la faute son adversaire.

Et Medvedev, âgé de 23 ans et qui dispute sa première finale de Masters 1000, a craqué une première fois au 4e jeu en commettant une double faute. Nadal a ensuite fait la course en tête et n’a plus jamais été inquiété. D’autant que le second set a été à sens unique, Medvedev ne parvenant que rarement à marquer des points.

L’Espagnol a aussi profité du repos imposé samedi à la suite du forfait de son adversaire en demi-finale, le Français Gaël Monfils, contrairement au Russe qui a dû batailler pour éliminer son compatriote Karen Khachanov 6-1, 7-6 (8/6).

Rafael Nadal, qui estime avoir « joué son meilleur match de la semaine », remporte aussi son 3e tournoi de l’année après le Masters 1000 de Rome et Roland-Garros, portant son total en carrière à 83, dont 18 en Grand Chelem.

Plus tard dans la soirée, Nadal a annoncé sur Facebook qu’il ne participera pas au tournoi de Cincinnati, qui commence lundi, pour mieux conserver son état de forme. Le Masters 1000 de Cincinnati sert habituellement de préparation à l’US Open, dernier tournoi majeur de l’année, qui débute le 26 août à New York.

 

RECOMMANDÉ