Atteint de « bigorexie », Bixente Lizarazu assure que tout va bien pour lui

24 juillet 2018
Mis à jour: 24 juillet 2018

12 ans après l’arrêt de sa carrière de footballeur, l’ancien latéral des Bleus a avoué souffrir de bigorexie, une maladie qui toucherait 10 à 15 % des sportifs assidus.

Une révélation faite à l’occasion de la parution de son dernier livre intitulé Mes prolongations, dans lequel il revient sur son parcours hors norme.

Même s’il ne joue plus qu’occasionnellement au football, ce passionné de sport pratique en revanche assidûment la plongée, le ski, le surf, le vélo ou le jiu-jitsu brésilien.

« C’est ma passion. J’ai trouvé mon équilibre comme ça […], ça a été ma boussole toute ma vie. C’est vrai que je suis un peu excessif. Il y a cette bigorexie, je le sais. Mais je préfère avoir cette maladie, entre guillemets, que d’autres addictions. Simplement, il faut que je sache la gérer », a-t-il expliqué sur RTL le 26 avril.

Il s’agit d’une maladie reconnue par l’OMS qui se traduit par une passion obsessionnelle et une dépendance excessive à l’activité sportive, celle-ci finissant petit à petit par occuper une place disproportionnée dans la vie des personnes qui en souffrent.

Crédit : FRANCK FIFE/AFP/Getty Images

Les personnes atteintes ne peuvent plus se passer de sport et elles ne se sentent pas bien lorsqu’elles n’ont pas la possibilité de se dépenser.

Une dépendance qui peut induire des conflits entre la pratique d’un ou de plusieurs sports et d’autres aspects de la vie.

La bigorexie touche aussi bien les sportifs amateurs que les professionnels. Si elle est facile à diagnostiquer, il semble plus difficile d’en venir à bout.

Les sujets atteints peuvent facilement devenir déprimés à l’idée de ne pas être en mesure de respecter un plan d’entraînement.

Prisonniers de leur passion pour le sport, ils peuvent avoir du mal à vivre les imprévus et les contretemps qui perturbent une routine quotidienne bien établie (entraînements, heures des repas, plages de repos, etc.).

Mais l’ancien latéral de l’équipe de France et du Bayern de Munich a toutefois tenu à rassurer ses fans sur les réseaux sociaux : « Ça va super bien pour moi ! », a-t-il ainsi déclaré dans un tweet publié le 28 avril dernier.

https://twitter.com/BixeLizarazu/status/990135453486592001

Si vous avez apprécié cet article, partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis !

Un athlète de haut niveau déclare à sa fiancée que son dos est brisé – mais une fois à l’hôpital, la vérité éclate

RECOMMANDÉ