Minute de silence pour Samuel Patty à la rentrée: « Les élèves perturbateurs seront sanctionnés »

Par Michal Bleibtreu Neeman
22 octobre 2020
Mis à jour: 22 octobre 2020

Le 2 novembre, jour de la rentrée scolaire, après les vacances de la Toussaint, tous les élèves des écoles, collèges et lycées du pays respecteront une minute de silence à la mémoire de Samuel Paty, le professeur de Conflans-Sainte-Honorine assassiné vendredi dernier.

Le 2 novembre, jour de la rentrée, une minute de silence aura lieu dans tous les établissements scolaires de France, en hommage à la mémoire du professeur d’histoire-géo, décapité le vendredi 16 octobre, pour avoir montré des caricatures de Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression et l’esprit critique. Elle sera accompagnée d’une « véritable séquence éducative », a affirmé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale sur BFMTV mardi 20 octobre.

« Ce que nous voulons, c’est marquer le coup. Marquer une minute de silence, cela va de soi », a dit le ministre sur BFMTV. « Mais aussi avoir tout un travail pédagogique vis-à-vis des élèves, et qu’il n’y ait aucun angle mort : que ça se passe dans toutes les écoles, tous les collèges et tous les lycées de France sans exception. » Il a poursuivi en disant que les éventuels élèves perturbateurs, qui s’y opposeront comme il en y a eu dans le cas des attentats de Charlie Hebdo en 2015, seront sanctionnés. Il n’a pas précisé de quelle sanction il s’agirait.

« Des débats ouverts » dans les établissements

Au-delà de la minute de silence, le ministre a exprimé son souhait des « débats ouverts avec des personnalités extérieures qui viendront nourrir ces débats ». Il a évoqué notamment les avocats et les journalistes, dont la « liberté d’expression est le métier ». « Il faut mettre les choses au point, être complètement net sur les enjeux de laïcité, des lumières, de respect des professeurs », a-t-il expliqué. « Les choses vont se préciser, mais on sera dans quelque chose dans cet état d’esprit », a-t-il dit.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace Taïwan d’un conflit armé

Le ministre a reçu ce jeudi les syndicats d’enseignants pour discuter sur le contenu et l’organisation de cette journée.

Soutenir les enseignants

Selon Philippe Vincent, secrétaire général du syndicat des chefs d’établissement, le Snpden interviewé par France Inter, il faudrait continuer le travail sur la liberté d’expression tout au long de l’année, « réexpliquer les valeurs de la République », et y compris sur les réseaux sociaux.

Jean-Michel Blanquer a également précisé que les enseignants auront l’appui total du Ministère pour une « liberté pédagogique ».

« La loi de la République s’impose à toutes les autres lois. […] L’ensemble des profs de France doivent sentir l’appui complet de la société française », a-t-il ajouté.

Samuel Paty sera fait chevalier de la Légion d’honneur et commandeur des Palmes académiques.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ