Au Pérou, les bureaux d’une compagnie pétrolière chinoise incendiés par des manifestants

Par Epoch Times avec AFP
17 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

Des travailleurs du secteur pétrolier au Pérou, exigeant une hausse des salaires payés par une compagnie chinoise et demandant qu’elle emploie plus de Péruviens, ont mis le feu aux bureaux de la compagnie dans le nord du pays, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Cette manifestation violente a eu lieu à El Alto, après l’échec d’une rencontre de la direction de la China National Petroleum Corp (CNPC) avec des employés et les autorités locales pour discuter d’une amélioration des conditions de travail.

« Après ça, des émeutiers ont brûlé des pneus, tandis que d’autres mettaient le feu aux installations de Confipetrol, une compagnie qui fournit des services à la CNPC, qui a également été affectée », a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant qu’il ne semblait pour l’instant par y avoir de victimes.

La CNPC, qui s’est refusée à tout commentaire, est active au Pérou depuis 1993, où elle opère une demi-douzaine d’installations dans les régions du nord. Elle extrait également du gaz dans le sud-est du pays.

 

RECOMMANDÉ