Texas : des policiers découvrent quatre enfants assoiffés et affamés dans une grange

15 février 2019
Mis à jour: 15 février 2019

Ce mardi, la police américaine ayant été informée d’une dispute de couple, s’est rendue à Rhome, ville située au sud-est du comté de Wise au Texas, pour y découvrir une affaire des plus ignobles.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont entendu des voix provenant de la grange située à proximité de l’habitation.

Les policiers y ont découvert avec horreur quatre enfants souffrant de malnutrition et de mauvais traitements, ainsi que le relate l’agence Associated Press (AP).

Deux de ces enfants étaient enfermés dans une cage pour chiens qui ne mesurait que 90 centimètres de longueur ainsi que de largeur. Dans cette cage se trouvaient un garçon, âgé de cinq ans, et une fillette de quatre ans. Les deux autres n’avaient qu’un an et trois ans. Très peu vêtus, ils étaient recouverts d’urine et de matières fécales.

 

Lane Akin, shérif du comté de Wise précise : « Il y avait plein de nourriture dans la grange, mais le réfrigérateur et les placards avaient été fermés pour que les enfants ne puissent pas la récupérer ». Avant d’ajouter : « C’est absolument infecte », cela étant la pire affaire de maltraitance infantile qu’il ait eu à traiter en 44 ans de service.

Rhome, ville située au sud-est du comté de Wise au Texas, États-Unis. (Capture d’écran Googlemap)

Suite à cela, la mère des quatre enfants, Paige Isabow Harkings, et le père de l’un d’eux, Andrew Joseph Fabila, tous deux âgés de 24 ans, ont été interpellés et placés en détention provisoire avant leur procès.

En plus des quatre chefs d’inculpation liés à la mise en danger de mineurs pesant sur le couple, la mère des enfants est également accusée d’agression aggravée à l’origine de graves blessures.

Les services sociaux ayant pris le relais pour s’occuper de ces enfants, ils ont d’abord été hospitalisés en urgence au centre médical de Cook, à Fort Worth, pour y être examinés.

Une famille d’accueil devrait ensuite les prendre en charge.

 

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Électricité : une augmentation de 5,9% « aussitôt que possible » ?

RECOMMANDÉ