Des salariés d’Auchan arrêtent de travailler pour réclamer la prime promise de 1.000 euros

Par Léonard Plantain
20 mai 2020
Mis à jour: 20 mai 2020

Samedi, face à la promesse non tenue de la prime de 1000 euros, les salariés du magasin Auchan de Val-de-Fontenay ont dénoncé et réclamé ce qui leur revenait de droit.

Ayant promis de verser une prime de 1000 € « pour reconnaître le formidable engagement » de ses salariés, pour leurs présences malgré l’épidémie de coronavirus, l’hypermarché Auchan de Val-de-Fontenay n’a finalement pas respecté sa promesse.

Une situation que les employés n’ont pas du tout acceptée : « Auchan nous a trahis », ont scandé plusieurs d’entre eux ce samedi. Applaudis par les clients solidaires, en fin d’après-midi, plus d’une trentaine de salariés équipés de visières ont quitté leurs caisses et leur rayon pour dénoncer cette promesse non tenue, relate Le Parisien.

Face à cet événement, le magasin a dû fermer plus tôt que prévu, en début de soirée.

De son côté, la direction du groupe Auchan n’a pas souhaité émettre un commentaire et a seulement rappelé que : « Tous les éléments de primes ont été négociés avec les instances représentatives. Un salarié qui travaille 28 heures par semaine recevra bien 1 000 euros, un autre qui a un contrat de 9 heures, aux alentours de 250 euros. Cela s’échelonne en fonction du temps de travail. »

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Cependant, certains salariés, dont de nombreux en contrats étudiants, n’ont reçu que 50 €, selon les commentaires qui accompagnent la vidéo postée sur Facebook et Twitter. Celle-ci a depuis était visionnée plus de 166 000 fois :

Jean-Philippe Gautrais, le maire de la commune, a également partagé la vidéo et a déclaré : « Je suis totalement solidaire de la demande des salariés et des étudiants salariés qui n’ont pas de contrat à temps plein et qui sont exclus de la prime. »

Marc Bonnet, secrétaire du syndicat FO 94, a lui aussi déclaré : « Il faut que tous les salariés en bénéficient quel que soit leur temps de présence. » Avant de conclure : « Cependant, nous ne nous battrons pas trop pour cette prime, mais plutôt pour la revalorisation des salaires et du pouvoir d’achat. »

Un dernier avis partagé par le maire Jean-Philippe Gautrais.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ