Aude : à trois reprises, le cimetière de Lézignan-Corbières a été vandalisé depuis le 14 juillet

Par Emmanuelle Bourdy
30 juillet 2020
Mis à jour: 30 juillet 2020

Depuis le milieu du mois de juillet, le cimetière de Lézignan-Corbières a subi des actes de vandalisme et des vols à trois reprises. La dernière en date était ce lundi. Depuis une dizaine d’années, l’Aude est victime de nombreuses profanations.

Contrairement à d’autres endroits profanés, il n’y a pas eu d’inscriptions racistes à Lézignan-Corbières, ainsi que le relate France 3 Occitanie. Mais depuis quinze jours, ce cimetière fait l’objet de multiples actes répréhensibles allant des dégradations des tombes aux vols, en passant par des objets funéraires déplacés. Le 15 juillet, le cimetière a été une première fois la cible de vandales, puis le 24 juillet, et encore le 27 juillet.

Ce 27 juillet, aussi bien des croix, des crucifix que des vases et des plaques ont été dérobés ou placés à d’autres endroits du cimetière. Outre ces vols, des caveaux ont subi des tentatives d’effraction, mais sans avoir été ouverts.

Sophie Belize, la préfète de l’Aude, compte bien retrouver les coupables de ces actes à répétition. Elle a d’ailleurs exprimé son soutien aux familles victimes de ce vandalisme. Elle a de plus affirmé que « tous les moyens des services de l’État sont mis en œuvre pour identifier, interpeller et condamner les auteurs de ces actes inacceptables qui portent atteinte aux principes fondamentaux de respect et de dignité de la personne humaine », rapporte encore France 3 Occitanie.

Les habitants de la commune sont, quant à eux, extrêmement affectés par de tels agissements. Afin que les enquêteurs puissent effectuer les relevés et mener à bien leurs investigations, le cimetière a été fermé ce lundi, durant toute la journée.

Mais ces actes ne sont malheureusement pas isolés, et beaucoup d’autres cimetières environnants ont subi un sort identique. Dans la région de Carcassonne, le bilan est lourd depuis 2011. En effet, de nombreuses tombes ont été profanées, des tags racistes ont été inscrits dessus, des ossements ont été retrouvés en dehors des cimetières, des stèles ont été détruites et des plaques de tombes, saccagées.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ