Les autorités chinoises ferment des écoles et des sites touristiques alors que la pneumonie virale atteint presque toutes les régions de Chine

Par Nicole Hao
25 janvier 2020 Mis à jour: 25 janvier 2020

Le 23 janvier, huit villes chinoises ont annoncé qu’elles avaient mis en place une quarantaine pour freiner l’apparition d’un nouveau type de pneumonie virale.

Les principaux sites touristiques ont également été fermés par les autorités locales afin d’éviter les rassemblements massifs de personnes, car la maladie, causée par une nouvelle souche de coronavirus, continue de se propager.

Entre-temps, cinq autres provinces ont annoncé leurs premiers cas diagnostiqués, ce qui signifie que les seules régions qui restent indemnes de la maladie sont le Qinghai et le Tibet.

« Nous voyons maintenant la deuxième et la troisième génération se propager », a déclaré jeudi à CNN le Dr David Heymann, directeur général adjoint pour la sécurité sanitaire et l’environnement à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

M. Heymann a expliqué que les patients infectés après avoir manipulé des animaux sur le marché des produits frais à Wuhan, liés à l’épidémie, appartiennent à la première génération. Les patients infectés par contact avec un patient initial appartiennent à la deuxième ou troisième génération.

M. Heymann a averti que maintenant, le virus peut se propager par contact avec une personne infectée qui éternue ou tousse.

Villes en quarantaine

La ville de Wuhan, en Chine centrale, où l’épidémie a débuté en décembre, compte 11 millions d’habitants. À partir de 10 heures, heure locale, jeudi, la ville a été verrouillée, tous les transports en commun, y compris les métros, les ferries et les bus interurbains, ont suspendu leurs opérations. Les aéroports et les gares de la ville ont également été fermés.

Quelques heures plus tard, les gouvernements des villes voisines de la province du Hubei – Huanggang, Ezhou, Chibi, Zhijiang, Xiantao, Lichuan et Qianjiang – ont également annoncé leurs quarantaines.

Les autorités sanitaires de la ville de Huanggang ont déclaré que tous les théâtres, bars Internet, sites de divertissement en salle et stations balnéaires seront également fermés.

Jeudi également, le bureau de l’éducation de la province du Hubei a annoncé qu’il reporterait le début de la nouvelle session scolaire pour toutes les écoles primaires et secondaires de la province.

Fermetures

Craignant que le virus ne se propage facilement dans des endroits surpeuplés, les gouvernements locaux de Chine ont également fermé des sites touristiques célèbres.

Dans la capitale Pékin, les administrateurs de la Cité interdite ont annoncé que le musée serait fermé indéfiniment à partir du 25 janvier.

Près de Pékin, les temples Tanzhe et Jietai ; la montagne Miaofeng, un lieu de culte taoïste ; et d’autres sites touristiques sont également fermés depuis le 24 janvier.

Pendant les festivités du Nouvel An lunaire, lorsque tout le pays passe les jours fériés du 24 au 30 janvier, les gens vont souvent dans les temples pour brûler de l’encens et souhaiter bonne chance pour la nouvelle année.

Hangzhou est la capitale de la province du Zhejiang, une ville pittoresque et l’une des destinations touristiques les plus prisées de Chine. Le 23 janvier, le gouvernement de la ville a annoncé que tous les principaux sites touristiques, temples et musées seraient fermés à partir du 24 janvier.

Le même jour, l’Académie centrale des beaux-arts de Pékin et l’université de Shanghai ont annoncé qu’en raison de la nouvelle maladie, les examens d’entrée à l’université pour les futurs étudiants qui étaient prévus pour février seraient reportés. Les écoles ont déclaré qu’elles informeraient les élèves lorsqu’elles décideraient d’une date future.

RECOMMANDÉ