États-Unis : la e-cigarette soupçonnée d’être à l’origine d’une mystérieuse maladie pulmonaire

Par Emmanuelle Bourdy
24 août 2019 Mis à jour: 24 août 2019

Aux États-Unis tout comme dans de nombreux autres pays du monde, la cigarette électronique a le vent en poupe auprès des jeunes.

Récemment, plusieurs jeunes adultes américains ont été hospitalisés en raison d’une étrange maladie des poumons. Au total, 153 hospitalisations ont été recensées, les patients venant de 16 États différents. Le point commun observé chez tous ces patients ? le vapotage.

Ces adolescents présentaient tous des symptômes de gêne respiratoire s’accompagnant pour certains de toux, de douleurs thoraciques, de fatigue, de vomissements et même d’étourdissements.

Thomas Haupt, spécialiste des problèmes respiratoires du service de Santé du Wisconsin, a précisé à l’AFP : «Pour l’instant, le vapotage est le seul point commun entre toutes ces affaires, mais nous essayons d’étendre nos recherches pour déterminer avec certitude que nous n’oublions rien.»

Certains adolescents étaient des vapoteurs de nicotine, d’autres d’une substance psychoactive du cannabis appelée le THC (tetrahydrocannabinol) et beaucoup d’entre eux consommaient des deux.

Les cigarettes électroniques contiennent des produits nocifs et il n’y a pas encore suffisamment de recul sur cette consommation et sur les conséquences sur la santé.

Pourtant, certains produits présents dans les cigarettes électroniques sont néfastes pour le corps. C’est le cas du propylène glycol et de la glycérine végétale, qui en sont d’ailleurs les ingrédients de base. La dangerosité de ces cigarettes dépendant aussi de la dose consommée et de la fréquence.

Brian King, de l’agence des Centers for disease control and prevention (Centres de prévention et de contrôle des maladies) précise plus généralement que les e-cigarettes contiennent notamment des métaux lourds (plomb) et des agents cancérigènes.

CNEWS rapporte les propos de Brian King interrogé par le New York Times : «Puisque les e-cigarettes sont récentes, les scientifiques ont encore à apprendre sur leurs effets à long terme sur la santé.»

Parmi ces 153 patients, certains ont été placés sous ventilation pendant plusieurs jours et ont reçu un traitement à base d’oxygène car ils présentaient de graves lésions pulmonaires qui pourraient s’avérer durables.

Lire aussi :

«États-Unis : 8 adolescents sont hospitalisés pour des dommages pulmonaires graves pouvant être liés au vapotage»

«Le vapotage augmenterait le risque de maladies cardiaques et de dépression, selon une étude»

RECOMMANDÉ