Avant Mulan, il y eut Fu Hao, la reine guerrière

Par NTD Television
16 mai 2020
Mis à jour: 16 mai 2020

Fondée en 1600 av. J.-C., la dynastie Shang a marqué l’âge d’or de la civilisation traditionnelle chinoise. Pour la première fois, la Chine ancienne apparait à la lumière de l’histoire, comme en témoignent les documents explicites qui subsistent.

La dynastie Shang s’est étendue sur plus de 500 ans et les rois, comme de nombreux dirigeants du monde antique, gardaient le contrôle en menant constamment des guerres. L’un des monarques qui a grandi parmi le peuple a conduit la dynastie Shang à son apogée. Il s’agit de Wu Ding, 23 ème roi de la dynastie Shang.

Dans ses premières années, Wu Ding fut envoyé par son père vivre la vie d’un citoyen ordinaire. Dans sa nouvelle maison, nul ne savait qu’il serait un jour leur roi. Finalement, Wu Ding a atteint l’âge de se marier. A cette époque les rois des Shang cultivaient l’allégeance à des tribus voisines par le biais d’alliances matrimoniales. Wu Ding se demandait quel genre de femme il allait épouser.

Finalement, le jour du mariage grandiose de Wu Ding est arrivé. Lorsque le cortège nuptial est parvenu au palais, Wu Ding a vu son épouse pour la première fois. C’était Fu Hao, une princesse d’une tribu voisine. « Elle est si belle », se dit Wu Ding.

Une femme différente

Les jours passés ensemble après leur mariage s’écoulaient heureux. Peu à peu, Wu Ding a découvert que sa reine était différente des autres femmes. D’après les écrits des livres anciens, Fu Hao cessait tout discours et tout rire dès qu’elle entendait le tonnerre, en signe de déférence envers les dieux. Même si elle était surprise par le bruit, son comportement calme ne vacillait pas pour autant.

Lorsque Wu Ding a succédé au trône, la puissance de la dynastie Shang était sur le déclin, de nombreux facteurs internes et externes menaçaient la stabilité de l’empire. Lorsqu’une invasion ennemie est apparue au nord, les gardes-frontières ont envoyé à plusieurs reprises des messages urgents à la capitale pour demander de l’aide. Wu Ding était inquiet car il ne trouvait pas de général capable de renverser la situation.

De façon inattendue, Fu Hao s’est présentée devant lui, vêtue d’une armure intégrale de combat. Elle a demandé au roi de la laisser mener une campagne militaire contre les envahisseurs. Bien que Fu Hao ait fait preuve d’un courage inhabituel et qu’elle ait reçu une formation militaire dès son plus jeune âge, Wu Ding hésitait à envoyer sa femme bien-aimée dans cette terrible bataille. Mais face à sa détermination, Wu Ding a procédé à une divination. Le résultat de la divination a alors révélé qu’il était de bon augure pour Fu Hao de mener cette guerre. Wu Ding accéda à la demande de Fu Hao sans plus tarder.

Talent militaire

Dès son entrée sur le champ de bataille, Fu Hao a fait la démonstration de son talent militaire exceptionnel ; l’ennemi a été sévèrement vaincu et n’a plus jamais osé défier les Shang.

Le yue (ou hache de guerre) en bronze de la dynastie Shang n’était pas une arme ordinaire, mais un symbole de la puissance militaire. On pense que plus la taille du yue est grande, plus son propriétaire exerce de pouvoir. En 1976, deux grands yue en bronze portant l’inscription « Fu Hao » ont été déterrés dans les ruines de Yin. Le plus grand yue mesure environ 40cm de long, 38cm de large et pèse 9kgs. Il a une gravure représentant le symbole de deux tigres identiques, la bouche ouverte entourant une tête humaine.

Vers le 13e siècle avant J.-C., Shangqiu, une ville du Shang, a été attaquée par le Yinfang. Wu Ding a envoyé Fu Hao pour défendre Shangqiu. Après son arrivée sur le champ de bataille, Wu Ding a décidé de lancer un assaut au milieu de la nuit, mais Fu Hao ne l’a pas suivi. Au lieu de cela, elle a tranquillement quitté les lignes de front. Wu Ding seul a mené une charge féroce contre les forces de Yinfang. Les lignes de front de Yinfang ont été brisées. Ils ont fui les forces de Wu Ding et sont finalement arrivés dans une vallée tranquille.

Mais avant que l’armée de Yinfang ne puisse reprendre son souffle, des drapeaux de Shang ont émergé au sommet de la vallée. Il y avait deux grands caractères écrits sur les drapeaux : « Fu Hao ».

Face aux soldats ennemis des deux côtés, les troupes de Yinfang ont été désorganisées. En peu de temps, toute l’armée a été anéantie.

La reine fut le premier général de l’histoire écrite de la Chine à appliquer des tactiques d’embuscade à la guerre. Mais ce n’était pas la plus grande réussite de Fu Hao…

Dès le troisième millénaire avant J.-C., les Indo-européens ont entrepris une migration massive pour trouver de nouveaux pâturages où leurs animaux pourraient paître. Comme la plupart des peuples pastoraux de l’histoire, ils étaient de farouches guerriers et allaient conquérir, tuer ou chasser les habitants de leur terre afin d’utiliser leurs champs. La première civilisation évoluée d’Europe, la civilisation minoenne, a été ainsi brisée. Plus tard, l’une des plus grandes civilisations de l’histoire, la civilisation chinoise, a également été poussée au bord de l’extinction.

Le groupe d’envahisseurs indo-européens qui a migré vers le sud de la Chine était connu sous le nom des Qiangfang. Ils ont envahi Shang par le nord-ouest alors que Wu Ding se battait contre une autre tribu à l’est. L’attaque de Qiangfang est devenue une grande menace pour l’armée de Shang. Wu Ding était dans une position dangereuse. Fu Hao était très inquiète, mais elle a rejeté l’idée d’envoyer immédiatement la puissance militaire limitée qui restait. Au lieu de cela, elle s’est rendue à la prison.

Nouvelles recrues

Avec plusieurs milliers de criminels recrutés et les soldats Shang restants, Fu Hao a mené une force unie de plus de 13 000 personnes sur le champ de bataille. Les criminels recrutés se sont battus avec acharnement. Les envahisseurs, terrifiés par leur attaque acharnée, ont tourné les talons et se sont enfuis.

Ce fut la plus grande bataille livrée sous le règne du roi Wu Ding.

Fu Hao, qui a sauvé la civilisation chinoise, a été reconnue en tant que déesse de la guerre. L’une des affaires d’État les plus importantes de la dynastie Shang concernait les questions militaires.

Plus important encore était la dévotion envers les dieux et les ancêtres, et le recours à la divination pour tenter de prédire l’avenir.

Les anciens rois inscrivaient leur nom et la date de la divination sur l’os, ainsi qu’une question. Ils chauffaient ensuite l’os jusqu’à ce qu’il se fissure, puis interprétaient la forme de la fissure, qui était censée apporter une réponse à leur question. La question et les résultats de la divination étaient gravés sur les os de l’oracle après la cérémonie. Ils étaient conservés et considérés comme des lettres interactives entre les rois et les dieux.

Le nom de Fu Hao est apparu plus de 250 fois dans des inscriptions d’oracle gravées sur des os et des carapaces de tortue à l’intérieur d’une tombe de Shang. Au cours des 3 000 ans de changements et de bouleversements, ces inscriptions proclament encore l’affection incessante du roi pour sa reine si chère.

L’existence de Fu Hao est, dit-on, l’un des présages de bon augure pour Wu Ding et le peuple Shang. Elle a assisté Wu Ding dans de nombreuses campagnes militaires et a considérablement étendu le territoire de Shang. Ainsi, le règne de Wu Ding a marqué l’époque où la dynastie Shang était la plus puissante. Puis, Fu Hao s’en est allée tranquillement, ayant accompli le mandat du Ciel.

Certains spéculent que Fu Hao était épuisée par les guerres. D’autres pensaient que sa santé s’était progressivement détériorée après un accouchement. Fu Hao est morte jeune, à l’âge de 33 ans.

Wu Ding était effondré et ne pouvait pas accepter le décès de sa reine. Sur les os de l’oracle, Wu Ding a écrit:

« Fu Hao est toujours là, n’est-ce pas ?

Fu Hao peut-elle retarder sa mort ?

Est-elle partie ? »

Même après sa mort, il a demandé aux dieux : « Puis-je sacrifier 10 vaches en hommage à Fu Hao ? »

Après la mort de Fu Hao, Wu Ding l’a fait enterrer dans l’enceinte de son palais, au lieu de la zone habituelle des sépultures royales, afin qu’elle puisse rester à ses côtés et veiller sur son pays.

 

RECOMMANDÉ