[Avec nos propres mots] Charlotte Cuthbertson, journaliste: « Je veux donner la parole à ceux qui ne l’ont pas »

Par Epoch Times
9 juillet 2020
Mis à jour: 9 juillet 2020

Chers lecteurs d’Epoch Times,

Je suis ravie que vous lisiez Epoch Times.

En tant que journaliste, je suis toujours heureuse d’entendre qu’il y a des gens qui apprécient notre travail surtout parce que je crois qu’Epoch Times est un média qui prend vraiment beaucoup de risques dans sa recherche de la vérité.

Dans mon travail, je m’efforce de maintenir l’éthique fondamentale du journalisme, c’est mon engagement envers vous. En tant que journaliste, je suis heureuse d’aller sur le terrain dans des endroits fascinants, avec des personnes fascinantes et tout cela dans le but de découvrir au plus proche possible le fond de l’histoire.

Cette quête de la vérité m’a amenée aux quatre coins des États-Unis, et au-delà : des caravanes de migrants arrivant à la frontière avec le Mexique jusqu’aux foyers de familles meurtries par la crise des opiacés. Plus récemment, j’ai écouté les récits de propriétaires de petites entreprises qui luttent contre les effets secondaires du confinement, leur avenir étant pour le moins incertain.

Ce qui m’impressionne le plus, c’est la force remarquable de ces hommes et de ces femmes. Bien que plusieurs d’entre eux soient des citoyens lambda menant une vie ordinaire, ils s’attaquent à des ennemis bien plus grands qu’eux. Qu’il s’agisse d’une dépendance chimique mortelle ou de restrictions économiques qui pourraient réduire le travail d’une vie en poussière, ces gens luttent, audacieux et déterminés.

L’actualité d’un pays parle généralement de ses politiciens, ceux que l’on appelle les « personnes influentes du monde». Cependant, j’ai la chance exceptionnelle de pouvoir aussi présenter des gens de tous les milieux dans mes reportages. J’ai l’occasion de leur donner l’espace et la place qui leur revient dans le discours public.

Vous nous avez peut-être entendus utiliser le terme « journalisme traditionnel » comme devise. Ce que cela signifie pour moi est qu’un pays composé à la fois d’élites et de gens ordinaires devrait avoir un média qui parle des intérêts des uns et des autres, et pas seulement des intérêts de l’un ou de l’autre.

Mon objectif, en tant que journaliste d’Epoch Times, est que les gens puissent prendre notre journal et trouver dans nos articles les sujets qui les intéressent dans leur vie quotidienne. J’aimerais que lorsqu’ils lisent notre journal, qu’ils découvrent la force et la résilience dont font preuve tant de gens comme eux dans ces temps incertains actuels. J’aimerais qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls.

Bien sûr, de tels articles n’ont pas de nom célèbre pour attirer les clics ou un compte Twitter populaire pour attirer les retweets. Cependant, c’est d’autant plus le genre de journalisme que nous devons faire pour garantir que la voix du citoyen lambda ne disparaisse pas du discours public.

J’espère que vous trouverez Epoch Times pertinent, accessible et inspirant. J’espère que vous trouverez nos reportages factuels et authentiques. Et surtout, j’espère que vous pensez que ce journal est écrit juste pour vous, car c’est ce que nous nous efforçons de réaliser chaque jour dans la salle de rédaction.

Avec Vérité et Tradition,

Charlotte Cuthbertson
Journaliste senior Epoch Times

RECOMMANDÉ