[Avec nos propres mots] Conan Milner: « Epoch Times me procure le soutien et l’encouragement nécessaires pour aborder des sujets que beaucoup d’autres médias refusent d’aborder »

Par La Redaction
20 octobre 2020
Mis à jour: 21 octobre 2020

Chers lecteurs d’Epoch Times,

Je m’appelle Conan Milner et je suis journaliste spécialisé dans le domaine de la santé pour Epoch Times. J’écris pour le journal depuis 2005 et exclusivement pour la section Santé et Bien Être depuis 2014. Ce travail m’a donné l’occasion de faire des recherches et des reportages sur des sujets qui me passionnent tels que mieux comprendre le fonctionnement de notre corps et apprendre de nouvelles façons de prendre soin du mien.

Le domaine de la santé n’a pas toujours été ma passion. Pendant des années, elle n’a même pas été une préoccupation. A l’université surtout, je menais une vie aussi malsaine que vous pouvez l’imaginer. Je fumais de façon compulsive, je travaillais la nuit et je dormais peu. Mon alimentation se composait principalement de hot dog et de repas au Burger King. Mais toute cette malbouffe m’a rattrapé au début de la vingtaine. Cela semble si jeune mais je me sentais vieux, misérable mentalement et physiquement.

Heureusement, j’ai rencontré (puis épousé) une acupunctrice et mon mode de vie a changé du tout au tout. En plus d’écrire pour Epoch Times, j’ai aidé mon épouse à gérer sa clinique pendant plus de 20 ans. J’ai alors appris plein de choses sur les herbes, j’ai été témoin des effets curatifs de la médecine naturelle, j’ai développé un énorme respect pour la sagesse chinoise ancestrale et j’ai perfectionné un talent exceptionnel en matière de préparation du kombucha.

Mon parcours personnel vers la santé m’est bien utile en tant que journaliste car il m’a donné une perspective qui ne se développe qu’en chutant, en se relevant et en prenant un nouveau chemin. Ce processus m’a appris que pour être en meilleure santé, il faut souvent faire de meilleurs choix. Même si vous êtes né avec de bons gènes et que vous bénéficiez d’une assurance maladie de premier ordre, vous devez quand même faire face aux conséquences de votre mode de vie.

Mes articles me donnent l’occasion de partager ce parcours avec mes lecteurs. Par exemple, après avoir parlé avec plusieurs entraîneurs, des kinésithérapeutes et quelques chirurgiens du dos, j’ai commencé à voir les exercices sous un tout nouvel angle. Auparavant, j’avais peu de temps ou d’intérêt pour les sports, mais depuis, j’ai développé une routine régulière d’haltérophilie que je maintiens toujours  après plus de trois ans. De même, j’ai appris à prendre soin de mon microbiome. J’ai découvert qu’une simple promenade dans la forêt peut m’inspirer et m’aider à me débarrasser de mon anxiété. J’ai appris à méditer pour avoir l’esprit clair et j’ai découvert que je devrais toujours être gentil avec les autres et reconnaissant pour ce que j’ai.

Pour moi, ces habitudes ne découlent pas de la volonté mais beaucoup plus de comprendre ce qui me fait du mal et ce qui me guérit. Cela m’a fait prendre conscience qu’être en bonne santé n’est pas forcément une question de sacrifice ou d’abnégation. Quand on sait mieux, on veut naturellement faire mieux.

Je choisis les sujets de mes articles principalement en fonction de ce que j’aimerais lire et je sais que je ne pourrais trouver une telle liberté dans aucune autre publication. Epoch Times me procure le soutien et l’encouragement nécessaires pour aborder des sujets que beaucoup d’autres médias refusent d’aborder. Le journal me permet de couvrir des sujets controversés tels que les vaccins, les radiations sans fil, les OGM et d’autres sujets qui sont souvent ignorés ou censurés en raison des intérêts des entreprises.

Bien sûr, je garde toujours à l’esprit que notre succès provient de nos lecteurs, des personnes curieuses, attentionnées qui donnent de l’importance à la vérité. Merci de m’accompagner dans ce voyage vers la santé.

Avec Vérité et Tradition,

Conan Milner

Journaliste pour la rubrique santé, Epoch Times

RECOMMANDÉ