[Avec nos propres mots] John Tang, PDG du groupe Epoch Media: « J’ai regardé jusqu’à ce que je ne puisse plus supporter de simplement regarder »

Par Epoch Times
8 juin 2020
Mis à jour: 9 juillet 2020

En tant que jeune doctorant arrivé de Chine continentale en 1993, avec à peine plus que les vêtements que je portais sur moi, je désirais réussir ma vie aux États-Unis. La promesse d’une vie nouvelle, de la liberté et du bonheur était nouvelle et passionnante pour moi, loin du régime totalitaire sous lequel j’avais vécu.

Vivre aux États-Unis est une expérience qui change la vie. Pour la première fois, je pouvais m’exprimer sans crainte des représailles du régime. Je pouvais inspirer chaque bouffée d’air en sachant que la suivante était un droit protégé et inaliénable.

Mais bien que je vive dans une nation libre, j’étais parfaitement conscient que le régime communiste dirigeait toujours mon pays d’origine d’une main de fer. J’en ai eu la preuve frappante lorsqu’en 1999, le leader communiste chinois Jiang Zemin a commencé à réprimer la pratique spirituelle du Falun Gong.

Je pratique moi-même le Falun Gong, ma vie s’est trouvée enrichie par ses principes de vérité, de bienveillance et de tolérance. Tandis qu’en vertu du premier amendement, j’étais libre de pratiquer ma croyance aux États-Unis, j’ai vu mes amis et ma famille en Chine perdre leur foyer, leur emploi, leur liberté et même leur vie – simplement parce qu’ils refusaient de renoncer à leur croyance.

De plus, j’ai vu les médias étrangers commencer à reproduire la désinformation du Parti communiste chinois (PCC) disant que nous étions dangereux, que nous étions fous, que nous étions une nuisance pour la société et que nous méritions d’être éliminés.

J’ai regardé jusqu’à ce que je ne puisse plus supporter de simplement regarder. Je savais que l’une des principales raisons pour lesquelles cette persécution se poursuivait était que les gens n’avaient pas accès à la vérité. Bien que je puisse essayer de convaincre les gens un par un, ce serait beaucoup plus rapide si je pouvais atteindre un grand nombre de personnes. C’est ainsi qu’en l’an 2000, Epoch Times est né. Dès le début, nos principes fondateurs ont été la vérité et la tradition. La vérité, pour que l’injustice dans le monde soit exposée, et la tradition, afin que nous puissions défendre le meilleur de ce qui fait de nous des êtres humains.

Tandis que l’année 2020 continue son cours, je crois que nous avons plus que jamais besoin de la lumière de la vérité et de la ligne directrice de la tradition.

Alors que la désinformation du PCC recouvre à nouveau le monde, mettant en danger la vie de millions de personnes avec des rapports falsifiés sur le virus du PCC, je suis incroyablement reconnaissant de pouvoir faire plus que de simplement regarder.

Aujourd’hui, nous sommes un média international qui couvre 35 pays en 21 langues. Nous sommes prêts à clarifier chaque mensonge en nous basant sur des faits et à révéler ce qui représente une menace pour la communauté internationale – quelle qu’en soit l’origine. Nous nous efforçons d’approfondir les informations tout en vous laissant vous faire votre propre opinion.

« Je crois que nous avons plus que jamais besoin de la lumière de la vérité et de la ligne directrice de la tradition ». – John Tang, PDG du groupe Epoch Media Group

Nous espérons que nos efforts vous permettront, à vous et à vos proches, d’être en sécurité pendant cette crise et au-delà. Nous espérons que vous trouverez dans nos articles des informations honnêtes, factuelles et tombant au bon moment.

Parce que dire la vérité est notre raison d’être et restera toujours ce à quoi nous nous consacrerons.

Merci de nous lire, en espérant que cette expérience avec nous continuera dans la durée.

Avec vérité et tradition,

John Tang

RECOMMANDÉ