[Avec nos propres mots] Nicholas Zifcak: « J’espère que vous apprécierez, tout comme moi, la perspicacité et les différents points de vue qu’offre Epoch Times. »

Par La Redaction
20 août 2020
Mis à jour: 21 octobre 2020

Soutenir notre histoire, nos valeurs – et vous servir

Chers lecteurs d’Epoch Times,

Je suis ravi que vous lisiez Epoch Times. Comme beaucoup de mes collègues qui vous ont écrit sur cette page auparavant, j’ai aussi une histoire à vous raconter sur la façon dont je suis devenu un lecteur d’Epoch Times.

Lorsque j’ai terminé l’université, mes grands-parents avaient besoin d’une aide quotidienne pour continuer à vivre dans leur maison. Comme je désirais reprendre contact avec eux après avoir étudié à l’étranger, j’ai alors vécu un certain temps chez eux pour les aider.

C’est à ce moment-là que j’ai découvert Epoch Times. Lorsque j’étais chez mes grands-parents, un ami m’a donné une copie d’une série d’articles sur le communisme publiée par Epoch Times. J’ai été impressionné par la précision avec laquelle ces articles expliquaient les méfaits perpétrés par le communisme et son but, ainsi que la façon dont certains aspects du communisme s’étaient discrètement infiltrés dans notre société.

Ayant visité la Chine au cours de mes études secondaires, je trouvais le socialisme en Chine un peu ridicule. Mais je n’avais jamais vraiment fait le lien avec ma vie ici aux États-Unis.

Aux alentours de Noël, j’ai lu la série d’Epoch Times  « Les Neuf commentaires sur le Parti communiste chinois ». Des chants de Noël jouaient sur la stéréo, dont l’un des chants préférés de ma famille, la chanson en anglais « Good King Wenceslas », qui raconte l’histoire du roi au 10e siècle et de son page qui sortent en plein hiver dans la neige pour apporter de la nourriture et du bois de chauffage à un paysan. Tout à coup, cela m’a interpellé : « C’est ce que le communisme veut détruire. »

La chanson m’a fait comprendre ce que j’avais lu dans Epoch Times : que le communisme vise à détruire les traditions, la culture populaire et l’héritage que je chéris. Lire des contes et des fables dans mon enfance m’avait appris à me souvenir d’être reconnaissant, à être patient, à être honnête. Ce simple chant de Noël m’a communiqué une idée puissante : le modèle d’un bon chef, dont le devoir est de servir ses sujets et d’assurer leur bien-être.

Mais si des idées puissantes comme celles-ci sont retirées des chansons et des histoires, les enfants continueront-ils à grandir pour devenir de bons dirigeants ?

Epoch Times m’a aidé à voir que l’influence des idées socialistes était déjà présente partout autour de moi – dans la culture pop, les mouvements sociaux, l’éducation, la politique gouvernementale. Au milieu des récits contradictoires qui dominent l’actualité, la perspicacité et les recherches approfondies d’Epoch Times sur les forces qui se cachent derrière les événements qui se déroulent en Amérique aujourd’hui ont fait que j’ai été attiré à travailler pour ce média.

Dans mon rôle au sein de l’équipe du service à la clientèle, j’ai la possibilité et la responsabilité de travailler fort pour assurer un bon service à nos abonnés. Par exemple, les problèmes d’expédition et de livraison étaient l’une de mes priorités et la directrice de notre service d’expédition le savait très bien.

« Hé Nick, est-ce que je t’ai dit que nous avons engagé nos propres chauffeurs ? Ils couvriront la moitié de la distance. Cela devrait accélérer la livraison d’un ou deux jours », m’a-t-elle dit un jour. « Quoi ? ! » Je n’arrivais pas à croire ce que j’entendais. « C’est une bonne nouvelle ! »

J’avais discuté de ce problème avec notre service de livraison depuis un certain temps et cela m’a rendu particulièrement heureux. Davantage de nos clients pourront recevoir leur journal à temps et moins de temps sera consacré à la coordination de la logistique avec une tierce personne. Nos efforts avaient finalement porté leurs fruits.

Même si je savais que notre travail n’était pas encore parfait, à ce moment-là, je sentais qu’avec de la patience et de la persévérance, nous pourrons surmonter tous les défis auxquels nous sommes confrontés.

Vous, nos abonnés, savez que nous nous sommes engagés à améliorer notre service. Qu’il s’agisse de la livraison de votre exemplaire papier d’Epoch Times ou du service que vous recevez lorsque vous contactez notre ligne d’assistance, nous nous efforçons de nous améliorer afin de répondre encore mieux à vos besoins.

J’espère que vous apprécierez, tout comme moi, la perspicacité et les différents points de vue qu’offre Epoch Times. J’espère que vous continuerez à nous accompagner dans nos efforts à vous offrir une expérience encore meilleure, car pour nous – et pour moi – c’est un honneur de pouvoir servir les gens qui chérissent encore les vérités et les traditions dans notre monde.

Avec Vérité et Tradition,

Nicholas Zifcak
Responsable Service à la clientèle, Epoch Times

***

Pour la France et l’Europe, il est possible de s’abonner au journal Epoch Times en anglais. Suivez le lien suivant: https://subscribe.epochtimes.eu

RECOMMANDÉ