Avez-vous entendu parler des vertus du pamplemousse ?

11 octobre 2015
Mis à jour: 15 août 2016

Le pamplemousse ne contient que 41 kcal et possède un faible indice glycémique. Des chercheurs ont confirmé que le jus de pamplemousse peut aider à prévenir la prise de poids en réduisant le taux d’insuline.

Dans une étude, les participants ont, durant 12 semaines, consommé du jus de pamplemousse ou de la pulpe, fraîche ou en conserve. La plupart de ceux qui ont mangé des fruits frais ont perdu du poids, plus de 1,5 kg en mangeant un demi-pamplemousse. Cela a amélioré la sensibilité à l’insuline, favorisant la prévention du diabète, selon MedicalNewsToday.

Selon WH Foods, 100 g de pamplemousse contiennent de la vitamine C (59 % de l’apport quotidien), du cuivre (7 %), de la vitamine A (7 %), de l’acide pantothénique (7 %), des fibres (6 %), du potassium (5 %), de la biotine (4 %) et de la vitamine B1 (4  %).

La vitamine C soutient le système immunitaire et réduit la gravité des symptômes du rhume. Plus de 20 études scientifiques ont montré que la vitamine C est un outil puissant. Elle empêche les dommages causés par les radicaux libres qui déclenchent une cascade de réactions inflammatoires. Par conséquent, elle protège également contre les maladies inflammatoires telles que l’asthme, la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose.

Les radicaux libres oxydent le cholestérol, ce qui peut contribuer à la formation de plaques d’athérome qui provoquent des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.

Le lycopène se trouve seulement dans le pamplemousse rose et rouge. Il est susceptible d’avoir une activité anti-tumorale. Selon la recherche, le pamplemousse rose et le thé vert réduisent de 86 % le risque de cancer de la prostate.

Les jus de fruits se distinguent par leur teneur en composés phénoliques et leur efficacité anti-oxydante. Selon le professeur Alan Crozier de l’université de Glasgow, le jus de raisin est en première place avec la plus large gamme de polyphénols et une efficacité antioxydante totale. D’autres jus sont aussi très efficaces comme le jus de pomme, le jus de canneberge et bien sûr, le jus de pamplemousse.

Les limonoïdes sont des phytonutriments qui inhibent le développement de tumeurs en favorisant la production de glutathion-S-transférase. Cette enzyme agit dans le foie, entraînant les toxines solubles dans l’eau pour être éliminées. Le limonène (l’un des limonoïdes) peut persister dans le corps jusqu’à 24 heures. Sa disponibilité et la durée pendant laquelle il agit expliquent pourquoi les limonoïdes ont un effet anti-cancer plus puissants, autant par exemple que les phénols du thé vert et du chocolat qui restent actif dans le corps seulement 4-6 heures.

Protection contre l’athérosclérose

Le pamplemousse contient de la pectine, un type de fibre soluble, qui empêche le développement de l’athérosclérose. Le pamplemousse rouge réduit les niveaux de LDL (« mauvais » cholestérol), ainsi que des triglycérides (un type de graisse), selon le Journal of Agricultural and Food Chemistry.

Les résultats ont montré que les deux types de pamplemousse réduisent respectivement le cholestérol pendant 30 jours : le cholestérol total de 15,5  % (rouge) et 7,6 % (blanc) ; le LDL-cholestérol de 20,3 % et 10,7 % ,et les triglycérides de 17,2 % et 5,6 % respectivement.

Contre le cancer

Trois verres de jus de pamplemousse quotidien inhibent l’enzyme qui active les composés chimiques cancérigènes présents dans la fumée de tabac. Les composés actifs du pamplemousse (apigénine, hespéridine, limonène, naringine, nariginine) ont non seulement augmenté le taux d’autodestruction (apoptose) des cellules cancéreuses, mais ont aussi stimulé la production de cellules normales du côlon.

Réparation de l’ADN

La naringinine flavonoïde contenue dans le pamplemousse aide à réparer l’ADN endommagé des cellules cancéreuses de la prostate, selon une étude du Journal of Food Biochemistry.

La restauration de l’ADN endommagé est l’un des principaux mécanismes de défense de l’organisme contre le développement du cancer.

Une grande quantité de pamplemousse entraîne une augmentation du taux d’œstrogène. Le jus de pamplemousse semble diminuer la destruction par le corps de l’œstrogène et améliore ses effets, selon WebMD.

Toutefois, le pamplemousse interagit avec certains médicaments. Le site de Santé Canada explique : « Le pamplemousse et son jus peuvent avoir des effets graves, parfois mortels, lorsqu’on les consomme en combinaison avec certains médicaments. » Donc si vous prenez des médicaments, demandez à votre médecin ou votre pharmacien s’ils sont compatibles avec le pamplemousse.

 

RECOMMANDÉ