Une baleine à bosse se libère d’une rivière infestée de crocodiles en Australie

Par CNN
23 septembre 2020
Mis à jour: 23 septembre 2020

Une baleine à bosse s’est échappée d’une rivière infestée de crocodiles en Australie, après y être restée bloquée pendant deux semaines, ont annoncé les autorités lundi.

Tout a commencé lorsque trois baleines à bosse ont pénétré dans la rivière East Alligator, dans le parc national de Kakadu. Elles ont été repérées mardi dernier, une semaine après avoir pénétré dans la rivière, a déclaré une porte-parole du Parc, situé dans le Territoire du Nord de l’Australie.

On pense que les deux autres baleines ont quitté la zone, mais l’une d’entre elles semble restée bloquée dans la rivière, qui abrite un grand nombre de crocodiles d’eau salée.

« Nous avons pu observer la baleine ce week-end, et nous sommes ravis d’avoir constaté qu’elle avait quitté la rivière East Alligator de Kakadu pour le golfe de Van Diemen », a déclaré Feach Moyle, responsable de la section Pays et culture du Parc, dans une déclaration lundi.

« La baleine est sortie à marée haute ce week-end et nous en sommes heureux, car elle semble être en bon état et elle ne souffre d’aucune lésion », a ajouté Feach Moyle, remerciant les autorités aux niveaux national, local et indigène pour leur collaboration dans « cette situation très inhabituelle ».

Le Dr Carol Palmer, une scientifique de haut niveau du gouvernement de l’État, a qualifié la de la baleine à s’échapper de « grande nouvelle ».

« Cela a été fantastique de travailler avec le personnel de Kakadu ainsi qu’avec des scientifiques experts pour trouver des moyens d’aider la baleine, mais je suis très heureuse qu’elle ait trouvé elle-même sa porte de sortie », a déclaré Mme Palmer dans la déclaration du parc. « C’est le meilleur résultat que nous pouvions espérer. »

La baleine s’était apparemment déroutée pendant sa migration, a déclaré le Parc national. « Pour autant que nous sachions, c’est la première fois que cela se produit », a-t-il déclaré dans une déclaration la semaine dernière.

Le Parc a déclaré qu’il était préoccupé par de nombreux autres dangers, car à part les crocodiles, il y avait aussi la possibilité qu’un bateau entre en collision avec la baleine ou la repousse par inadvertance plus haut dans la rivière.

Cependant, le parc a ajouté la semaine dernière que la baleine ne semblait pas en détresse.

Les crocodiles d’eau salée sont des prédateurs d’embuscade qui sont connus pour attaquer et tuer les humains. Malgré leur nom, on peut aussi les trouver à plus de 161 km de la côte dans des habitats d’eau douce.

Selon les directives du parc aux visiteurs, les crocodiles peuvent rester cachés sous l’eau pendant de longues périodes et peuvent se déplacer avec une grande furtivité et un bon camouflage. Ils sont rapides et se déplacent à une vitesse pouvant atteindre 12 m/s lorsqu’ils capturent des proies sur de courtes distances.

Chaque année, entre avril et novembre, la côte est de l’Australie est pleine de baleines à bosse en migration ; les animaux passent leurs étés à se nourrir dans les eaux antarctiques, avant de migrer vers les eaux subtropicales pour s’accoupler et mettre bas. Selon le ministère australien de l’Environnement, la majorité des baleines à bosse vivant près de l’Australie redescendent vers l’océan Austral entre septembre et novembre.

Le plus grand parc national d’Australie, Kakadu, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour ses valeurs naturelles et culturelles exceptionnelles, selon le site web du Parc.

FOCUS SUR LA CHINE – 1 M$ retrouvé chez un chef de village

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ