Barils ou tonnes? A l’ONU, Berlin se heurte à Moscou et Pékin sur la Corée du Nord

Par afp
17 novembre 2020
Mis à jour: 17 novembre 2020

L’Allemagne s’est heurtée mardi à l’ONU à un blocage de la Russie et de la Chine sur la mise en oeuvre des sanctions onusiennes à l’encontre de la Corée du Nord en matière d’interdiction de livrer à ce pays plus de 500.000 barils de pétrole raffiné par an.

Ce cap a été défini dans une résolution de sanctions adoptée en 2017 par le Conseil de sécurité afin de forcer Pyongyang à renoncer à son programme nucléaire et balistique. Problème: plusieurs pays dont la Russie et la Chine, principaux soutiens de la Corée du Nord, parlent en tonnes de pétrole et non en barils.

Du coup, les interprétations diffèrent à l’ONU chaque année pour savoir si la sanction interdisant de livrer à la Corée du Nord davantage qu’un certain montant de pétrole est violée ou non…

Comité de sanctions

« Jusqu’à présent, la Russie et la Chine s’abstiennent de faire leurs rapports en barils » au Comité de sanctions de l’ONU, présidé par l’Allemagne, a indiqué à des médias l’ambassadeur allemand aux Nations unies, Christoph Heusgen, à l’issue d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité convoquée par Berlin.

L’ambassadeur d’Allemagne auprès de l’ONU, Christoph Heusgen, assiste à une réunion sur la situation au Venezuela aux Nations Unies à New York le 10 avril 2019 à New York. (Photo : JOHANNES EISELE/AFP via Getty Images)

Il a précisé que la recherche d’un compromis pour définir un taux de conversion durait maintenant depuis trois ans, mais en vain.

« Conséquence, l’ONU n’est pas en mesure de déterminer précisément si le cap (de 500.000 barils) a été atteint », a-t-il déploré en évoquant une perte de « crédibilité » pour l’Organisation et le Comité de sanctions chargé du dossier nord-coréen.

« Cela ne devrait pas être un problème compliqué à résoudre », mais « il est devenu évident que les deux délégations politisent ce sujet », a dénoncé le diplomate allemand.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès des missions russe et chinoise qui ont choisi de ne pas communiquer à l’issue de la réunion.

Soutenez les médias indépendants et impartiaux, car il est désormais si difficile d’obtenir la vérité. C’est maintenant plus important que jamais. Partagez cet article pour aider davantage de personnes à connaître les faits. Merci.

Focus sur la Chine – Trump met fin au financement de l’armée de Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ