Un bateau de croisière bloqué en raison de la peur du coronavirus plusieurs pays lui refusent l’entrée

Par Jack Phillips
13 février 2020 Mis à jour: 13 février 2020

Le gouvernement thaïlandais a refusé mardi le débarquement d’un bateau de croisière Holland America, quelques heures seulement après que la compagnie a annoncé qu’elle pourrait accoster à Bangkok. C’est la cinquième fois qu’un pays ou un territoire lui refuse l’entrée dans son pays, par crainte qu’une personne à bord ne soit atteinte du coronavirus.

Le vice-ministre thaïlandais des transports, Atirat Ratanasate, a écrit sur les médias sociaux que le navire ne peut pas accoster dans le pays, mais il a déclaré que la Thaïlande « aidera volontiers à fournir du carburant, des médicaments et de la nourriture » afin que le Westerdam puisse « atteindre sa destination en toute sécurité ».

« J’ai donné des ordres. La permission d’accoster a été refusée », a également confirmé le ministre de la Santé publique Anutin Charnvirakul dans un message sur Facebook, a rapporté Reuters.

Taïwan, le Japon, les Philippines et le territoire américain de Guam ont tous interdit au Westerdam, de l’armateur Holland America, d’accoster sur leurs côtes par crainte du virus. Holland America, qui appartient au géant des croisières Carnival Corp, a déclaré qu’il n’avait aucune raison de croire qu’il y avait des cas de coronavirus à bord du navire, qui aurait rendu malade des dizaines de milliers de personnes en Chine.

Dans un communiqué publié lundi, Holland America a déclaré que le Westerdam se dirigeait vers Laem Chabang à Bangkok avant de débarquer jeudi. Sur Twitter, la compagnie a écrit qu’elle a entendu des échos sur le suivi de sa requête à Laem Chabang et qu’elle « travaille activement sur cette affaire ».

« Le navire n’est pas en quarantaine et nous n’avons aucune raison de croire qu’il y a des cas de coronavirus à bord malgré les informations des médias », a déclaré la compagnie dans un communiqué la semaine dernière. « Le navire a suffisamment de provisions de carburant et de nourriture pour tenir jusqu’à la fin du voyage. Nous fournissons un accès gratuit à Internet et au téléphone aux clients et à l’équipage pour qu’ils puissent rester en contact avec leurs proches. Les clients ont reçu un remboursement complet et un futur crédit de croisière. »

Un autre navire de croisière, le Diamond Princess, avec 3 700 passagers et membres d’équipage à bord, est actuellement en quarantaine au large des côtes de Yokohama, et au moins 135 cas de coronavirus ont été confirmés sur le navire appartenant à Carnival Corp. Un autre, le World Dream, est détenu à Hong Kong après avoir été relié à trois cas. Les passagers et l’équipage ont ensuite été autorisés à débarquer après avoir été diagnostiqués exempts du virus, a rapporté CNA.

L’Organisation mondiale de la santé, confirmant que la Thaïlande n’autorisera pas le Westerdam à accoster, a déclaré que les autorités thaïlandaises « pourraient chercher à monter à bord du navire pour déterminer l’état de santé des passagers et de l’équipage, afin de déterminer s’ils pouvaient être autorisés à débarquer en Thaïlande » s’il entrait dans les eaux du pays.

Le navire navigue actuellement au large des côtes du sud du Vietnam, selon l’Organisation mondiale de la santé. Il compte 1 455 invités et 802 membres d’équipage à son bord.

Une femme qui prétend être sur le Westerdam a écrit sur Twitter, après avoir été rejetée une cinquième fois : « Je peux comprendre comment le désespoir peut s’installer quand l’espoir est anéanti ». Une autre femme se trouvant à bord du navire aurait également écrit sur Twitter : « Oh non… on dirait que la Thaïlande ne nous laisse pas entrer. »

La passagère Christina Kerby a écrit qu’elle a appris à plier les serviettes de bain en plusieurs formes. « Je suis de plus en plus désespérée à bord du ms #Westerdam #cruise. Il semble que je continue à prendre du poids malgré l’élimination complète du dessert au déjeuner », a-t-elle également déclaré.

Holland America a déclaré que le navire devait débarquer à Yokohama le 15 février, et qu’il avait suffisamment de carburant et de nourriture pour tenir jusqu’à la fin du voyage. Cependant, après cela, rien n’est clair.

RECOMMANDÉ