Des batteries au lithium retirées du marché après de graves explosions et incendies en France

Par Nathalie Dieul
1 mai 2021
Mis à jour: 1 mai 2021

Une série d’explosion de batteries au lithium dans toute la France au cours des derniers mois a poussé la préfecture des Pyrénées-Orientales à suspendre la mise en marché et à effectuer un rappel des produits de la marque Energy Cases, commercialisés par une entreprise de Perpignan.

Depuis une dizaine de mois, des batteries au lithium de la gamme Energy Cases de l’entreprise P.C.E sont soupçonnées d’être à l’origine de plusieurs explosions et incendies graves, à tel point que la préfecture des Pyrénées-Orientales a émis un arrêté pour les retirer du marché et faire un rappel, rapporte France Bleu.

Au moins six incendies ont été recensés par la Direction départementale de protection des populations (DDTM) des Pyrénées-Orientales. Le premier a eu lieu dans le Vaucluse, alors qu’une batterie en cours de charge a entrainé l’incendie d’un garage. Dans un autre cas, trois bateaux de 9 mètres ont brûlé lors d’un incendie spectaculaire provoqué par une de ces batteries dans le port de Lavandou (Var).

Les autres incendies ont concerné une maison dans le Rhône, une voiture garée sur un parking en Côte-d’or, ou encore du matériel photovoltaïque dans une remorque dans les Pyrénées-Orientales. Un départ de feu à cause d’une batterie a aussi endommagé des biens en Haute-Saône.

La préfecture des Pyrénées-Orientales estime que « la société P.C.E n’a pu fournir aucun justificatif de fabrication prouvant la non dangerosité de ses batteries […] et qu’elle est dans l’incapacité d’identifier l’origine de ces incidents, et le ou les lots de fabrication concernés ».

D’après le média régional La clau, la petite entreprise qui commercialise les batteries de la marque Energy Cases, spécialisée dans la fabrication de piles et d’accumulateurs électriques, est en activité depuis 2018. Elle est installée dans le quartier de Mailloles à Perpignan. Malgré le fait qu’elle ait reçu l’information concernant les incendies provoqués par ses batteries, elle aurait continué à vendre ses marchandises.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ