«B****ds» et «fils de c*****es» : le vice-ministre de la Culture turc insulte vertement Charlie Hebdo

Par Emmanuelle Bourdy
29 octobre 2020
Mis à jour: 29 octobre 2020

Après que la une du nouveau numéro de Charlie Hebdo a été dévoilée, montrant une caricature du président Turc, Recep Tayyip Erdogan, le vice-ministre turc de la Culture et du Tourisme, a proféré des insultes sur Twitter, ce mardi, à l’encontre du journal satirique.

Serdar Çam, le vice-ministre turc de la Culture et du Tourisme, a exprimé toute sa colère envers le journal Charlie Hebdo. Sur Twitter, il a écrit en Français : « Charlie Hebdo : vous êtes des bâtards. Vous êtes des fils des chiennes. »

Ces insultes sont tombées quelques heures seulement après que Charlie Hebdo a dévoilé la une de son nouveau numéro. On peut y voir la caricature de Recep Tayyip Erdogan, en slip, une canette de bière dans l’une de ses mains, son autre main soulevant le voile intégral d’une femme, laissant apparaître ses fesses. Dans cette caricature, dont le titre annonce : « Erdogan : dans le privé, il est très drôle », le président turc s’exclame : « Ouuuh ! Le prophète ! »

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), a immédiatement réagi. Interpellant Twitter, il a demandé au média social : « Ce tweet nauséabond de ce haut dignitaire turc est-il conforme à vos conditions d’utilisation ? » « La Dilcrah saisira la justice de son côté. Nous ne céderons rien à ces tentatives d’intimidation », a par ailleurs indiqué Frédéric Potier.

Après le climat de tensions entre la Turquie et la France, le président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau appelé de nombreux pays musulmans à boycotter les produits français. Ces tensions arrivent à la suite des déclarations d’Emmanuel Macron lors de l’hommage rendu à Samuel Paty où le président expliquait qu’il ne renoncerait pas aux caricatures de Mahomet.

FOCUS SUR LA CHINE – 7 tremblements de terre en 5 jours

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ