Un bébé abandonné né sans jambes devient une gymnaste en grandissant comme sa célèbre sœur olympienne

19 mars 2019 Mis à jour: 5 septembre 2019

Cette jeune femme, née sans jambes et abandonnée à la naissance, est danseuse acrobatique et conférencière déclencheuse de motivation. Malgré sa condition physique, elle aime le défi de s’entraîner à devenir danseuse, espérant un jour participer à Danse avec les stars.

Jennifer Bricker, 31 ans, travaille actuellement comme acrobate et motivatrice. Elle a toujours aimé et excellé dans le sport et, enfant, elle a été championne d’État en gymnastique, considérant depuis toujours Dominique Moceanu comme son idole. Ce n’est qu’à l’âge de 16 ans qu’elle a réalisé que son idole était en fait sa sœur biologique.

Le premier amour de Jennifer Bricker était l’acrobatie. Elle dit qu’elle se sent le plus heureuse lorsqu’elle exécute des prouesses acrobatiques et qu’elle est suspendue à des fils de soie.

« Les gens parlent toujours de Jen en train de surmonter ceci et cela, et je pensais que c’était un vrai défi, c’est quelque chose qu’il faut vraiment surmonter », dit-elle.

Jennifer Bricker aime toujours se surpasser et espère qu’ajouter la danse à sa longue liste de réalisations améliorera ses perspectives de carrière. Jennifer Bricker a dit que la danse était quelque chose dont elle était un peu incertaine, mais elle travaille maintenant avec une danseuse professionnelle pour faire une chorégraphie qui incorpore spécifiquement ses forces : ses impressionnantes habiletés acrobatiques.

« Mon vrai rêve serait de jouer dans un spectacle comme Danse avec les stars », ajoute-t-elle.

Jennifer Bricker a été abandonnée alors qu’elle était bébé parce que ses parents biologiques pensaient qu’il serait difficile de faire face à son handicap. Elle a ensuite été adoptée par Sharon et Gerald Bricker, qui avaient déjà trois garçons plus âgés. Elle a grandi avec sa nouvelle famille dans la petite ville d’Oblong, en Illinois.

Jennifer Bricker relève tous les défis avec brio et croit que « impossible » est un mot qui ne fait pas partie de son vocabulaire. En grandissant, la jeune Jennifer Bricker était extrêmement talentueuse, participant et remportant des championnats d’État en acrobatie contre des compétiteurs aptes physiquement.

Jennifer Bricker recevant un prix sur le podium en 1999. Enfant, elle s’est inscrite à des compétitions de gymnastique et de voltige, et elle a découvert qu’elle avait un talent naturel.

Jennifer Bricker vit actuellement à Studio City, en Californie. Dès l’enfance, elle a toujours été encouragée à croire que tout était possible si elle était forte d’esprit et vraiment déterminée à y arriver. Véritable sportive, elle a participé et excellé dans tous les sports qu’elle a pratiqués.

De toutes ses passions, sa préférée a toujours été la gymnastique. Elle a concouru et gagné au niveau de l’État. Ne connaissant pas ses parents biologiques, c’est une pure coïncidence et une sérendipité du destin qu’elle se soit trouvée à idolâtrer la gymnaste olympique américaine Dominique Moceanu. Elle a été sous le choc d’apprendre que son idole était en fait sa sœur biologique.

Jennifer Bricker a dit : « Certains de mes premiers souvenirs sont de regarder la gymnastique à la télé quand j’avais 6 ans et d’essayer d’imiter les mouvements. »

Pendant les Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, aux États-Unis, Jennifer Bricker a été totalement fascinée par cette fille incroyable, Dominique Moceanu, qui a gagné le cœur des gens partout aux États-Unis et est devenue une vedette du jour au lendemain.

« Dominique était ma gymnaste préférée. Je n’arrêtais pas de parler d’elle – même à l’âge de 6 ans, je fantasmais d’être parent avec elle. »

« Quand j’avais 16 ans, j’ai découvert que Dominique était ma sœur et je me souviens d’avoir pensé que ce genre de choses n’arrive que dans les films, pas dans la vraie vie. »

Elle ajoute : « Tout ce que je savais de mon héritage, c’est que j’étais roumaine et que Dominique l’était aussi. Nous avions les mêmes caractéristiques et les mêmes personnalités. J’étais attirée par elle. »

Quand elle était adolescente, elle a commencé à interroger Sharon Bricker sur sa famille biologique.

« À ma grande surprise, elle a sorti une chemise de papiers », dit Jennifer Bricker.

« Elle m’a remis un document et a dit : ‘Tu ne vas jamais le croire, mais ton nom de famille biologique est Moceanu.’ »

« Dès que les mots ont quitté ses lèvres, j’ai su ce que ça signifiait ; mon idole d’enfance était ma sœur. »

Jennifer Bricker se souvient : « Juste avant Noël 2007, quand j’avais 21 ans, j’ai ouvert une lettre et j’ai vu une carte tomber et elle venait de Dominique. J’ai vu sa signature et c’était une sensation incroyable. Au milieu de la lettre, elle m’a dit que j’allais être tante, j’ai alors su qu’ils m’avaient acceptée immédiatement. »

« Quatre mois plus tard, j’ai rencontré Dominique et ma petite sœur, Christina. Les similitudes étaient si évidentes qu’elles étaient frappantes ; nous nous ressemblions, nos manières étaient les mêmes et avec Christina, en particulier, c’était comme si je me regardais dans le miroir », dit Jennifer Bricker.

« Nous avons toutes les trois fait de la gymnastique et Christina adorait le volley-ball, qui est mon deuxième sport favori. Depuis, nous sommes devenues proches et j’ai l’impression qu’un morceau du puzzle de ma vie s’est mis en place. Bien qu’au départ les gens que je rencontre soient toujours étonnés de ce que je peux faire, en dehors du travail, mes amis disent qu’ils oublient que je suis différente. »

Jennifer Bricker croit que tout le monde est « né avec des dons et des talents uniques » et elle veut montrer aux gens que nous pouvons les utiliser pour changer des vies.

Regardez l’histoire dans la vidéo ci-dessous :

Version originale

Cet article vous a inspiré ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

RECOMMANDÉ