Un bébé décédé est enterré – 3 jours après ses funérailles, il réapparaît dans le lit

Par Epoch Times
17 juillet 2019 Mis à jour: 17 juillet 2019

Cette histoire est 100% réelle, et c’est peut-être l’un des événements les plus étranges de ces dernières années. Vous ne pouvez pas imaginer la douleur d’une mère et d’un père qui doivent enterrer leur bébé, mais pouvez-vous imaginer le petit être revenir quelques jours plus tard… dans son lit ?

Dans une ville paraguayenne qui s’appelle 25 de Diciembre, située dans le département de San Pedro, un couple a enterré son bébé de dix mois dans leur jardin, devant des parents et des amis proches. Ils lui ont mis ses plus beaux vêtements, l’ont mis dans un cercueil et l’ont enterré sous une couche de ciment.

Mais trois jours plus tard, le bébé, qui était né prématuré, est apparu sur le lit de ses parents. Si la scène était déjà forte et effrayante, le fait que le garçon portait des vêtements différents de ceux dans lesquels il avait été enterré est encore plus terrible, a rapporté Paraguay.com.

Le père de l’enfant, Haedo Benítez, s’est tourné vers les autorités, toujours sous le choc de ce qu’il voyait. Comme on pouvait s’y attendre, en l’espace de quelques minutes, l’affaire « a fait sensation » dans toute la communauté qui s’est rapidement rassemblée dans la maison du couple.

Lorsque les autorités sont arrivées, il y avait déjà une foule de gens qui attendaient dans la cour pour qu’ils fassent la chose logique : ouvrir le tombeau.

La tombe en béton était intacte et, devant les caméras, ils ont procédé à son ouverture. Ce qu’ils ont découvert leur a fait froid dans le dos : le cercueil était vide !

En effet, c’était bien leur fils décédé qui était sur le lit. Les autorités ont déclaré que le bébé n’avait aucune marque ni signe de manipulation, que les vêtements qu’il portait n’avaient même pas d’empreintes digitales. Que s’est-il donc passé alors ?

Le bébé dans le lit de ses parents. Image d’illustration. Crédit (MOD/Getty Images)

Tout ce qu’ils pouvaient faire était d’enterrer à nouveau le petit, mais cette fois-ci dans un caveau, plus loin de la maison des parents, pendant que le parquet et le ministère public démarraient l’enquête.

L’une des hypothèses envisagées au début était que la mère ne pouvait pas supporter la douleur d’enterrer son fils et l’a sorti de la tombe. Cependant, les caméras témoignent du fait que la tombe – en ciment – était complètement intacte au moment de son ouverture, alors que pensez-vous de cela ?

C’est la procureur Lilian Ruiz qui a mené l’enquête sur l’affaire et a conclu que la tombe du bébé avait bien été profanée.

Apparemment, la mère serait responsable de l’événement, vu qu’elle aurait eu une crise grave.

« La mère croit que le bébé est toujours en vie et il semble qu’elle souffre de certains troubles », a-t-elle expliqué lors d’une entrevue avec la radio 780 AM, ajoutant : « On nous a dit que la mère souffrait de certains troubles, y compris des troubles psychiatriques, ce qui a été confirmé lorsqu’on lui a fait passer des examens, et le fait a été clarifié. »

Néanmoins, l’incertitude et le sentiment que les faits répondent à quelque chose de plus que la logique humaine sont encore présents chez les habitants de ce petit village.

RECOMMANDÉ